Il était une fois en Ar­mo­rique

Fon­dée en 1925, la librairie Le Failler* est une vé­ri­table ins­ti­tu­tion à Rennes. Re­tour sur son his­toire et ses ac­ti­vi­tés.

Lire - - LE COIN DU LIBRAIRE - Ma­thieu Cham­pa­laune

Àquelques pas du beau par­le­ment de Bre­tagne, dans le Vieux Rennes, on trouve un éta­blis­se­ment qui n’a rien à lui en­vier. Une su­blime de­van­ture à co­lom­bages, ty­pique de la ca­pi­tale bretonne, qui abri­tait un hô­tel au xvi e siècle. Ce bâ­ti­ment loge, de­puis 2001, la librairie Le Failler, fon­dée en 1925. Une en­seigne convi­viale où l’on peut flâ­ner sur trois étages. Vingt-six li­braires s’y ac­tivent pour gui­der les lec­teurs et les conseiller. Il y a l’em­bar­ras du choix, avec 86 000 ré­fé­rences ré­par­ties sur un es­pace de 700 mètres car­rés. En y en­trant, on plonge dans la riche his­toire ren­naise mais la librairie a beau­coup évo­lué.

Ses ac­tuels pro­prié­taires, Do­mi­nique Fredj et Va­lé­rie Ha­nich-Fredj ont re­pris l’en­seigne en 2010, en conser­vant le nom de son pré­cé­dent hôte, Jacques Le Failler. Tous deux avaient connu plu­sieurs ex­pé­riences dans des ma­ga­sins de la grande dis­tri­bu­tion

à Pa­ris, no­tam­ment à la Fnac. Ils ont eu la pos­si­bi­li­té de re­prendre l’éta­blis­se­ment ren­nais grâce à l’as­so­cia­tion pour le dé­ve­lop­pe­ment d’une librairie de créa­tion (ADELC), qui tra­vaille à la trans­mis­sion des enseignes. Le couple avait des en­vies d’ouest et le rêve de te­nir un com­merce de livres.

LE COEUR DE LA CI­TÉ

Plus grande librairie in­dé­pen­dante de la ville, vé­ri­table ins­ti­tu­tion, elle est éga­le­ment une des plus im­por­tantes de la ré­gion Bre­tagne, avec Dia­logues, à Brest. Sous l’im­pul­sion de ses nou­veaux pro­prié­taires, Le Failler s’est beau­coup dé­ve­lop­pée. Son équipe a dou­blé, et au­jourd’hui trente-deux per­sonnes y sont em­ployées. L’ac­cent a été mis no­tam­ment sur cer­tains rayons comme ceux consa­crés à la bande des­si­née – in­exis­tant au­pa­ra­vant – et au nu­mé­rique.

Si­tuée au centre de la ca­pi­tale bretonne, Le Failler en est le coeur bat­tant, dans une ci­té où la culture et l’uni­ver­si­té oc­cupent une place im­por­tante. Pour Do­mi­nique Fredj, la librairie a « un rôle ac­tif es­sen­tiel, et doit se connec­ter avec le monde cultu­rel et so­cié­tal de la ville pour pou­voir sai­sir et com­prendre ses pro­blé­ma­tiques ». Afin de « ne pas res­ter dans la librairie » et de « faire vivre et rayon­ner le livre dans toute la ci­té », Le Failler est pré­sent sur bon nombre d’évé­ne­ments et dans divers lieux, comme au Théâtre na­tio­nal de Bre­tagne ou en­core à l’uni­ver­si­té. Elle ac­cueille, tout au long de l’an­née, les au­teurs qui font l’ac­tua­li­té. En cet au­tomne, May­lis de Ke­ran­gal, Serge Jon­cour ou en­core Tif­fa­ny Ta­ver­nier y sont at­ten­dus. La ren­trée est évi­dem­ment un mo­ment im­por­tant, Le Failler n’y dé­roge pas. Pour l’équipe char­gée de la lit­té­ra­ture, dont sa res­pon­sable Vé­ro­nique Mar­chand, les en­thou­siasmes sont nom­breux. Par­mi eux, K. O. , le pre­mier ro­man

d’Hector Ma­this, L’Île aux troncs de Mi­chel Jul­lien, Vivre en­semble d’Émi­lie Frèche ou en­core Fo­rêt obs­cure de Ni­cole Krauss. Au­tant d’his­toires pour une bâ­tisse qui en compte dé­jà beau­coup… * 8-14, rue Saint-Georges, 35000 Rennes. Ou­vert du lun­di au sa­me­di, de 10 heures à 19 heures. li­brai­rie­le­failler.fr

Vé­ro­nique Mar­chand et Do­mi­nique Fredj

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.