Fer­me­tures à tout-va

Vé­ri­table fléau, de plus en plus de li­brai­ries à l’étran­ger, ven­dant des livres en fran­çais, ferment leurs portes. Exemple en Es­pagne.

Lire - - VU D’ANGLETERRE - Gla­dys Ma­ri­vat

Àchaque fois, c’est pa­reil. Les prag­ma­tiques nous ex­pliquent que c’est la crise, qu’on n’y peut rien, mais quand on ap­prend la dis­pa­ri­tion d’une librairie, notre coeur se serre. En 2017, à Venise, Do­mi­nique Pin­chi ti­rait une ul­time fois le ri­deau de fer de sa librairie fran­çaise. Après qua­rante ans d’exis­tence, elle fut rem­pla­cée par

un res­tau­rant. Cet au­tomne, c’est au tour de la Librairie fran­çaise de Ma­drid, seul lieu en Es­pagne qui ven­dait ex­clu­si­ve­ment des livres dans la langue de Mo­lière. La fin d’une his­toire de plus d’un de­mi- siècle, com­men­cée à bord d’une four­gon­nette, et que re­late le jour­nal en ligne es­pa­gnol El Eco­no­mis­ta.

Nous sommes au dé­but des an­nées 1950. Hen­ri Avel­lan ar­rive en Es­pagne, fuyant, comme tant d’autres pied­snoirs, les pre­miers sou­bre­sauts de la guerre d’Al­gé­rie. Très vite, il se rend compte qu’il est dif­fi­cile de se pro­cu­rer des ou­vrages en fran­çais. Alors, il se coiffe d’un bé­ret, po­sé de tra­vers, et fait la tour­née des écoles du pays. Le fran­çais est, à l’époque, la langue étran­gère la plus en­sei­gnée en Es­pagne. Au prin­temps 1952, Hen­ri Avel­lan inau­gure sa librairie à Ma­drid. Les fran­co­phones et les élèves des deux ly­cées fran­çais de la ca­pi­tale s’y pressent. C’est un suc­cès.

Les an­nées 1990 voient l’ar­ri­vée d’un nou­veau gé­rant, Fran­cis­co Abad. La concur­rence d’In­ter­net, no­tam­ment du site es­pa­gnol d’Ama­zon qui se lance dans les ma­nuels sco­laires en fran­çais, contre­carre ses ef­forts au cours de la dé­cen­nie sui­vante. Der­niè­re­ment, Fran­cis­co Abad ne ven­dait qu’ « un tiers du vo­lume d’il y a quelques an­nées, avec des marges plus faibles », ex­plique-t-il à El Eco­no­mis­ta. Dé­tail na­vrant, ses clients n’hé­si­taient pas à né­go­cier les prix des livres au comptoir, sous pré­texte qu’ils sont moins chers sur In­ter­net.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.