Jeu de dupes

Ré­vé­lé en 2007 avec Aime-moi, Ca­sa­no­va, le Ni­çois An­toine Chai­nas compte par­mi les meilleures plumes du ro­man noir fran­çais. Il re­vient avec un thril­ler po­li­tique de haute vo­lée.

Lire - - POLAR - Hu­bert Ar­tus

Son pre­mier livre avait des ac­cents de San-An­to­nio. Le sui­vant, Ver­sus, lor­gnait du cô­té de Houel­le­becq. Anais­thê­sia et Une his­toire d’amour ra­dio­ac­tive, vers Chuck Pa­lah­niuk. Quant à Pur, il était plus classique. Avec Em­pire des chi­mères, An­toine Chai­nas re­noue avec la sub­ver­sion et la vir­tuo­si­té.

Pre­mière bonne idée : il choi­sit ici de nous re­plon­ger dans le monde d’avant In­ter­net et l’ère 2.0. Nous sommes en 1983. Hen­ri Da­vo­deau, di­rec­teur de ca­bi­net du mi­nistre du Com­merce ex­té­rieur fran­çais, est mis­sion­né pour ren­con­trer le PDG de Law­ney In­dus­try, une mul­ti­na­tio­nale du di­ver­tis­se­ment créa­trice d’un cé­lèbre jeu de rôle : Em­pire des chi­mères. Nous sommes au dé­but du « tour­nant de la ri­gueur », le pré­sident Mit­ter­rand aban­don­nant le so­cia­lisme au pro­fit du so­cial-li­bé­ra­lisme. Ce qui va per­mettre à une firme étran­gère d’ar­ri­ver sur le sol fran­çais.

DUO D’IN­TRIGUES

Très vite, nous bas­cu­lons à Len­sil, bour­gade fic­tive si­tuée dans une ré­gion ru­rale, in­dus­triel­le­ment et so­cia­le­ment si­nis­trée. Hen­ri Da­vo­deau connaît bien l’en­droit où son frère ca­det tient tou­jours l’agence immobilièr­e fa­mi­liale. Il y est né, et c’est aus­si dans cette pe­tite ville que la firme Law­ney pour­rait ins­tal­ler son pre­mier parc d’at­trac­tions en Eu­rope. Pour ça, l’aî­né est prêt à tout.

En quelques di­zaines de pages ef­fi­caces, le ro­man nous pré­sente les ha­bi­tants des lieux. À Len­sil comme ailleurs, les jeunes jouent à Em­pire des chi­mères. Par­mi eux, les col­lé­giens Ju­lien, Ré­mi et Tho­mas. Leur quo­ti­dien tran­quille est bien­tôt se­coué par la dis­pa­ri­tion d’Édith Li­dèle, 10 ans. L’en­quête alors ou­verte s’em­bourbe ra­pi­de­ment.

Ain­si le ré­cit unit-il ces deux in­trigues. La pre­mière est ma­croé­co­no­mique : une nou­velle ex­pan­sion des ca­pi­taux amé­ri­cains sur le conti­nent eu­ro­péen. La se­conde est lo­cale et so­ciale, consti­tuant l’illus­tra­tion de la pre­mière. Mais Em­pire des chi­mères vaut sur­tout grâce à un brio si­dé­rant : la dis­pa­ri­tion de la fillette se pour­sui­vra en ef­fet sur les deux ni­veaux d’une nar­ra­tion la­by­rin­thique aux ra­mi­fi­ca­tions sur­pre­nantes.

Avec cette fic­tion po­li­tique et éco­no­mique dou­blée d’une ré­flexion sur l’in­dus­trie du di­ver­tis­se­ment, An­toine Chai­nas livre plu­sieurs po­lars en un. L’en­semble s’avère tout aus­si mys­té­rieux que ré­jouis­sant.

 Em­pire des chi­mères par An­toine Chai­nas, 672 p., Gal­li­mard/Sé­rie Noire, 21 €

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.