Par­te­naire par­ti­cu­lier

He­len Hoang n’y va pas par quatre che­mins quand il s’agit d’ai­der son hé­roïne, son double, à dé­blo­quer sa vie amou­reuse.

Lire - - FANTASTIQU­E - Ma­rie Le­che­va­lier

Stel­la Lane, brillante ma­thé­ma­ti­cienne, est ex­perte en al­go­rithmes alors qu’elle ne par­vient pas à ré­soudre cette équa­tion à deux in­con­nues : un homme + une femme. Souf­frant du syn­drome d’As­per­ger [voir aus­si page 90], et face au chaos de sa vie sen­ti­men­tale, elle prend le pro­blème à bras-le-corps en en­ga­geant un es­cort boy qui lui ap­pren­dra l’amour. Elle es­père de ses le­çons un dé­blo­cage sa­lu­taire qui ren­ver­se­ra les

bar­rières éri­gées par ses troubles psy­cho­lo­giques.

Élu « Meilleure Ro­mance 2018 » par Goo­dreads, The Kiss Quo­tient de l’Amé­ri­caine He­len Hoang a re­çu un ac­cueil par­ti­cu­liè­re­ment cha­leu­reux outre-At­lan­tique. Ins­pi­rée par sa propre vie d’au­tiste, l’au­teure ex­pose avec une fran­chise bien­veillante ses dif­fi­cul­tés à nouer une re­la­tion phy­sique et af­fec­tive avec le sexe op­po­sé. Ce pre­mier ro­man est le ré­cit d’une édu­ca­tion sexuelle puis sen­ti­men­tale, un témoignage sin­cère, lu­cide, mê­lé d’au­to­dé­ri­sion. Certes, des lec­teurs n’ap­pré­cie­ront pas for­cé­ment le lan­gage cru de ces tra­vaux pra­tiques mais sou­tien­dront les ef­forts de l’élève Stel­la, qui, au contact de ce pro­fes­seur par­ti­cu­lier, au­ra à coeur de dé­cro­cher son di­plôme avec cette men­tion spé­ciale. Osons alors une pe­tite in­car­tade ex­tra- littéraire et ci­tons le groupe In­do­chine : « Dé­blo­quée, pas trop ti­mide/ Et une bonne dose de sa­voir­faire… »

 The Kiss Quo­tient (id.) par He­len Hoang, tra­duit de l’an­glais (États-Unis) par Fa­bienne Vi­dal­let, 360 p., Hugo Ro­man/New Ro­mance, 17 €

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.