« tra­ver­ser »

Lire - - LANGUE FRANÇAISE/ LEÇONS -

Par la seule grâce du pré­sident Ma­cron, ce verbe des plus ba­nals est de­ve­nu la star in­con­tes­tée de ces der­nières se­maines : plus ja­mais, c’est sûr, on ne tra­ver­se­ra une rue de la même fa­çon ! L’éty­mo­lo­gie ( trans- ver­sare) se­rait d’une pla­ti­tude à faire pleu­rer si le sens pre­mier du mot, « re­muer en tra­vers » chez Vir­gile, ne nous fai­sait l’ef­fet d’un clin d’oeil : n’est-ce pas, au fond, ce que s’ap­plique à faire, de­puis son élec­tion, notre très « dis­rup­tif » chef de l’État ? Et tant pis si, pour plus d’une mau­vaise langue,

ce­la dé­note sur­tout une ten­dance à par­ler à tort et à tra­vers, là en­core ! Il est vrai que, pour un pou­voir en place, il se­ra tou­jours pré­fé­rable d’ap­prendre à ses ouailles à tra­ver­ser la rue que de les y lais­ser des­cendre. Et tant pis si, de la part de quel­qu’un qui se ré­clame ou­ver­te­ment de Ju­pi­ter, cette tra­ver­sée-là risque, aux yeux de la pos­té­ri­té, de faire pe­tit bras en re­gard de celle, au­tre­ment my­thique, du Ru­bi­con : ce sont là les aléas in­hé­rents à toute gou­ver­nance et, en la ma­tière, il ne sert de rien de… jac­ter !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.