SO­CIÉ­TÉ/IDÉES

Par les écrits de Éric Paul Meyer et Ch­ris­tophe Jaf­fre­lot, nous (re)dé­cou­vrons l’his­toire mul­ti­sé­cu­laire d’un pays qui, au­jourd’hui, bas­cule dans une « démocratie eth­nique », où la forte concen­tra­tion des pou­voirs me­nace la di­ver­si­té re­li­gieuse.

Lire - - CONTENTS - Em­ma­nuel Hecht

Il faut un at­ten­tat au Ca­che­mire, comme le 14 fé­vrier der­nier, ou des élec­tions lé­gis­la­tives, comme celles qui se sont dé­rou­lées jus­qu’au 19 mai, pour que les Fran­çais s’in­té­ressent à ce qui se passe à Bom­bay, Del­hi ou Ma­dras. Le philosophe Ro­gerPol Droit a ré­su­mé d’une for­mule cette né­gli­gence, que nos voi­sins al­le­mands et bri­tan­niques ne com­mettent pas : « l’ou­bli de l’Inde » . Sans doute notre pays, par ses ex­pé­riences co­lo­niales et par in­cli­na­tion in­tel­lec­tuelle, louche-t-il plus na­tu­rel­le­ment vers l’Afrique, l’ex-In­do­chine, voire la Chine et le Ja­pon. Il est temps de ré­ajus­ter le cur­seur.

Une his­toire de l’Inde, d’Éric Paul Meyer, pro­fes­seur à l’Ins­ti­tut na­tio­nal des langues orien­tales, consti­tue, en guise d’ini­tia­tion, une plon­gée éru­dite et claire de plu­sieurs mil­lé­naires, de­puis l’em­pire Gup­ta jus­qu’à l’in­dé­pen­dance en 1947, en pas­sant par l’Em­pire mo­ghol ( xvi e- xviii e siècles), qui n’a rien à en­vier aux em­pires eu­ro­péens, le « Raj » – l’em­pire co­lo­nial bri­tan­nique – puis l’in­ven­tion de la nation in­dienne. À la lec­ture, le mythe,

long­temps culti­vé en Eu­rope, d’une « Inde pa­ci­fique, in­tem­po­relle, in­dif­fé­rente à son his­toire », s’écroule.

IMMIGRATIO­N ET PRES­SIONS AR­MÉES

Une carte per­met d’em­bras­ser d’un coup d’oeil les an­goisses ac­tuelles des di­ri­geants in­diens. À l’ouest, au Ca­che­mire, des ir­ré­gu­liers mu­sul­mans at­taquent les mi­li­taires de Del­hi. À l’est, l’Inde re­doute l’immigratio­n in­con­trô­lée ve­nue du Ban­gla­desh, pays né d’une sé­ces­sion avec le Pa­kis­tan – « une vi­vi­sec­tion », di­sait Gand­hi. En­fin, tout le long de la fron­tière sep­ten­trio­nale, la Chine, om­ni­pré­sente, re­ven­dique des ter­ri­toires. Ces me­naces ex­pliquent l’ac­ces­sion au pou­voir du lea­der na­tio­nal-po­pu­liste Na­ren­dra Mo­di et de son par­ti hin­douiste, le BJP (droite na­tio­na­liste). En par­tie seule­ment. Le Pre­mier mi­nistre a en ef­fet su ex­pri­mer, au nom du peuple dont il af­firme être is­su, le re­jet des élites qui avaient confis­qué le pou­voir sous la ban­nière du par­ti du Congrès, ce­lui de Neh­ru et de sa fille, In­di­ra Gand­hi. Dans la fou­lée, il a dé­non­cé la cor­rup­tion de l’es­ta­blish­ment. Plus in­si­dieu­se­ment, il a su prendre la dé­fense des hin­dous contre le dan­ger que fe­raient pe­ser les mi­no­ri­tés.

Se­lon Ch­ris­tophe Jaf­fre­lot, en­sei­gnant et di­rec­teur de re­cherches à Sciences- Po, le pays bas­cule dans la « démocratie eth­nique ». Dans ses deux livres, L’Inde de Mo­di et L’Inde contem­po­raine, il montre com­ment ce nou­veau ré­gime, mar­qué par une ex­tra­or­di­naire concen­tra­tion des pou­voirs et une re­mise en cause du fé­dé­ra­lisme, joue sur la xé­no­pho­bie, au risque de mettre en dan­ger le fra­gile plu­ra­lisme religieux, qui a re­po­sé jus­qu’ici sur un ré­gime dit « sé­cu­la­riste ». Car si le pays est à 80 % hin­douiste, 240 mil­lions d’In­diens cé­lèbrent un autre culte : 170 mil­lions sont de con­fes­sion mu­sul­mane, et près de 30 mil­lions d’obé­dience chré­tienne. De fait, des mu­sul­mans qui trans­por­taient des bo­vins – ani­maux sa­crés dans l’hin­douisme – ont été at­ta­qués. Des jus­ti­ciers au­to­pro­cla­més, les « vi­gi­lan­tistes », ont lut­té contre le « land ji­had », in­ter­di­sant à des mu­sul­mans de lo­ger dans cer­tains quar­tiers. Par ailleurs, une vaste cam­pagne a in­ci­té les chré­tiens à la conver­sion.

Toutes ces ac­tions sont me­nées au nom de l’hin­dut­va, l’« hin­douï­té », se­lon la­quelle les hin­dous, « fils du sol », ont pour vo­ca­tion na­tu­relle de do­mi­ner le pays. Por­tée par le mou­ve­ment na­tio­na­liste Sangh Pa­ri­var né dans les an­nées 1920, cette idéo­lo­gie n’a de cesse de cé­lé­brer un my­thique âge d’or. Ce­lui où au­rait été ré­vé­lé au peuple hin­dou, l’un des pre­miers de l’uni­vers, la langue par­faite : le sans­krit.

HHHHI Une his­toire de l’Inde. Les In­diens face à leur pas­sé par Éric Paul Meyer,

368 p., Al­bin Mi­chel/Es­paces Libres, 9,90 € HHHHI L’Inde de Mo­di. Na­tio­nal­po­pu­lisme et démocratie eth­nique par

Ch­ris­tophe Jaf­fre­lot, 352 p., Fayard, 25 € HHHHI L’Inde contem­po­raine, sous la di­rec­tion de Ch­ris­tophe Jaf­fre­lot, 350 p., Plu­riel, 10 €

Dans un quar­tier po­pu­laire de Bom­bay, en 2009.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.