L’édi­to par Bap­tiste Li­ger

Lire - - Courrier - DE BAP­TISTE LI­GER

L’ ÉTÉ EST, POUR CHA­CUN, LA SOMME DE TOUS LES ÉTÉS QU’IL A CONNUS. Le cycle des sai­sons et des an­nées fait ain­si de ces quelques mois l’oc­ca­sion de nous re­mé­mo­rer tous les ins­tants vé­cus à une pé­riode si­mi­laire. On pour­rait évi­dem­ment par­ler de va­cances (même si ce n’est pas le cas pour tout le monde), de plages au bord de la mer (mais pour­quoi pas l’op­tion mon­tagne ou cam­pagne ?), de flirts ado­les­cents (de très sé­vères râ­teaux, aus­si) ou bien en­core de lectures. De grands clas­siques, bien sûr, mais aus­si de ro­mans consi­dé­rés comme plus « lé­gers ». À l’image de cer­tains tubes im­mor­tels (par­fois rin­gar­di­sés dès l’au­tomne), l’un des plaisirs des livres dits « de l’été » va de pair avec la no­tion de plai­sir cou­pable. De trans­gres­sion, pas for­cé­ment consciente.

AIN­SI, COMME TANT D’AUTRES GAR­ÇONS DE SA GÉ­NÉ­RA­TION

( et de celles de ses pa­rents, ou de ses grands-pa­rents…), l’au­teur de ces lignes, alors ado­les­cent, est-il tom­bé, un beau jour de juillet, un peu par ha­sard, sur un vieil exem­plaire de la sé­rie SAS. Oui, une en­quête de Son Altesse Sé­ré­nis­sime Mal­ko Linge, avec son lot de pé­ré­gri­na­tions feuille­to­nesques, de jo­lies pé­pées guère fa­rouches (en pre­mier lieu sur la couverture), de mé­chants sa­diques, de géo­po­li­tique ap­proxi­ma­tive et de style « re­lâ­ché ». Il y avait dans la lec­ture de ce vo­lume jau­ni un dé­li­cieux sen­ti­ment d’in­ter­dit – un mot qui prend un autre sens, quand on songe aux va­leurs de cette sa­ga. Et à la per­son­na­li­té de son gé­ni­teur : Gérard de Villiers. Une pas­sion­nante bio­gra­phie, si­gnée du jour­na­liste Be­noît Franquebal­me et in­ti­tu­lée Gérard de Villiers, son Altesse Sé­ré­nis­sime (Plon), per­met de nous re­mé­mo­rer ce qu’a re­pré­sen­té cet au­teur et éditeur aux cent mil­lions d’exem­plaires ven­dus ! À l’heure de #MeeToo et du 50e an­ni­ver­saire de Mai 68, voi­ci un par­cours quelque peu dé­ca­lé, entre mi­so­gy­nie (ou amour des femmes très per­son­nel), an­ti­com­mu­nisme, bling-bling, haine du fisc et, à l’oc­ca­sion, relations troubles avec les ser­vices se­crets. L’une des réus­sites de cet ou­vrage est, jus­te­ment, de ne pas prendre son su­jet de haut et de faire de cette vie – toutes pro­por­tions gar­dées – une sorte de nou­vel épi­sode de SAS.

DANS LE PRÉ­SENT NU­MÉ­RO DE LIRE, VOUS POUR­REZ VOUS PLON­GER DANS NOTRE SÉ­LEC­TION RI­TUELLE DE LIVRES DE L’ÉTÉ

– qui ne contient pas de nou­veau vo­let des pé­ré­gri­na­tions du prince Mal­ko. En lieu et place des ru­briques tra­di­tion­nelles, nous avons pré­fé­ré clas­ser nos choix dans des ca­té­go­ries sym­bo­li­sées par un verbe afin de mê­ler ro­mans, do­cu­ments, es­sais, BD et ou­vrages jeu­nesse. His­toire de vous pro­po­ser une autre ma­nière de fu­re­ter, se­lon les émo­tions ou les dé­si­rs de lec­ture. En outre, je­tez­vous sur l’épa­tant Dic­tion­naire amou­reux de la Mer de Yann Quef­fé­lec (Plon), qui confirme la re­nais­sance de l’au­teur des Noces bar­bares, et au­quel nous consa­crons notre grand en­tre­tien du mois. Après avoir re­mar­qua­ble­ment évo­qué la Bre­tagne – tout en se li­vrant comme ja­mais –, il rend ici un bel hom­mage à l’élé­ment ma­rin, aux ani­maux ou vé­gé­taux qui vivent dans ces éten­dues d’eau et aux fi­gures qui les ont ho­no­rés (na­vi­ga­teurs ou écri­vains).

EN­FIN, CLIN D’OEIL AUX CA­HIERS DE VA­CANCES DE VOTRE EN­FANCE,

es­sen­tiels pour ré­vi­ser et prendre (en théo­rie) un peu d’avance, Lire vous pro­pose sa sé­lec­tion de quinze ex­traits des ro­mans de la ren­trée, par­mi les titres les plus at­ten­dus. De May­lis de Ke­ran­gal à Alain Ma­ban­ckou en pas­sant par Yas­mi­na Kha­dra, Jérôme Fer­ra­ri ou, évi­dem­ment, Amé­lie No­thomb, vous trou­ve­rez na­tu­rel­le­ment les ha­bi­tués des pages de Lire, à la bi­blio­gra­phie dé­jà riche et ayant dé­jà su tou­cher un très large lec­to­rat. Mais il nous a sem­blé in­té­res­sant de vous pré­sen­ter les bonnes feuilles des nou­veaux titres d’au­teurs un peu moins connus (mais dé­jà re­mar­qués), comme Adrien Bosc et son Ca­pi­taine, Em­ma­nuelle Baya­mack-Tam avec son éton­nant Ar­ca­die ou He­le­na de Jé­ré­my Fel (de­puis com­bien de temps un au­teur fran­çais n’avait-il pas si­gné un am­bi­tieux ro­man de ter­reur ?). Ajou­tons la dé­cou­verte d’un pre­mier ro­man ma­jeur ( La Grande Idée d’An­ton Be­ra­ber) ain­si que quelques ro­mans étrangers et on es­père que vous au­rez en­vie, dé­jà, de vous plon­ger dans la pro­duc­tion d’août-sep­tembre. Ou, pour­quoi pas, de vous ruer sur les oeuvres pré­cé­dentes des écri­vains en ques­tion. Mais, at­ten­tion, ces choix n’au­gurent en rien de nos pré­fé­rences – qui, au mo­ment où l’on boucle cette édi­tion, sont loin d’être éta­blies et que nous gar­dons pour notre nu­mé­ro de ren­trée… Alors, au­ra-t-on le temps de lire un SAS pen­dant les va­cances ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.