COUR­RIER DES LEC­TEURS

Lire - - CONTENTS -

Mer­ci à toute l’équipe de Lire qui nous offre tant de ri­chesses ! Je vou­drais vous re­mer­cier pour vos pages « Langue fran­çaise » en fin de nu­mé­ro, qui sont au­tant de pré­ci­sions et re­mises à ni­veau pour vos lec­teurs. Un mer­ci par­ti­cu­lier à Bru­no De­waele, dont les ru­briques « Qu’est-ce qu’on dit ? », « Qu’est-ce qu’on écrit ? » sont si bien pen­sées et si bien ré­di­gées.

Je lui suis in­fi­ni­ment re­con­nais­sante d’éclai­rer l’im­par­don­nable faute entre « Mettre à jour » et « Mettre au jour », une er­reur que l’on en­tend bien trop sou­vent, y com­pris de la part des jour­na­listes (ra­dio, TV). Une er­reur d’au­tant plus in­com­pré­hen­sible que les mots parlent d’eux-mêmes, et qu’il suf­fi­rait à cha­cun de ré­flé­chir aux mots qu’il pro­nonce pour s’aper­ce­voir du contre­sens com­mis… L’ex­pli­ca­tion don­née ici ( Lire n° 471, p. 107) est d’une grande clar­té et à por­tée de tous. À dif­fu­ser lar­ge­ment au­tour de nous, donc. Mi­chè­lei­chèle Cla­vier

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.