CAROLINE ELIA­CHEFF : « POUR­QUOI J’AI ÉCRIT AU­JOURD’HUI SUR FRANÇOISE DOL­TO »

Lire - - SCIENCES / PSYCHOLOGI­E EN COUVERTURE I - ● Françoise Dol­to. Une jour­née par­ti­cu­lière par Caroline Elia­cheff (Flam­ma­rion) Pro­pos recueillis par A.R.

«

Trente ans après sa mort, à ma grande sur­prise, le nom de Françoise Dol­to n’évoque pas grand-chose chez ceux qui sont nés dans les an­nées 1980-1990. Les tren­te­naires ne savent pas ce qu’ils lui doivent, alors même que leurs pa­rents sont de la “gé­né­ra­tion Dol­to” qui l’a écou­tée à la ra­dio. Au­jourd’hui en âge d’être pa­rents, il n’est peut-être pas in­utile qu’ils dé­couvrent que tant de choses qui leur pa­raissent al­ler de soi n’al­laient jus­te­ment pas de soi… En ra­con­tant une jour­née de sa vie, prise pas tout à fait au ha­sard, il est pos­sible de don­ner un aper­çu de son en­fance, de sa vie pri­vée de femme et de mère, de sa vie pro­fes­sion­nelle qui, elle-même, a dif­fé­rentes fa­cettes : cli­ni­cienne, théo­ri­cienne, psy­cha­na­lyste dans la ci­té. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.