DOS­SIER LA BIBLE

LE PRE­MIER DES LIVRES

Lire - - SUMMARIO - Bap­tiste Li­ger

Tout est dit dès les pre­miers mots de l’Évan­gile se­lon saint Jean : « Au com­men­ce­ment était le Verbe. » La suite ? « Et le Verbe était en Dieu, et le Verbe était Dieu. » Ne pour­rait-on pas y voir la meilleure dé­fi­ni­tion de la créa­tion et, en par­ti­cu­lier, de la lit­té­ra­ture et de l’écri­vain dé­miurge ? Si, évi­dem­ment, le mot « Verbe » n’a en l’es­pèce pas la si­gni­fi­ca­tion « gram­ma­ti­cale » com­mune, il n’em­pêche que, sym­bo­li­que­ment, cette en­trée en ma­tière nous rap­pelle que la Bible est certes une base cultu­relle et re­li­gieuse, mais aus­si un livre. Et pas n’im­porte le­quel : le pre­mier livre im­pri­mé par Gu­ten­berg, en 1455. Ayant rap­pe­lé cette na­ture, il conve­nait dès lors de s’in­ter­ro­ger sur la Bible, non pas en termes di­rec­te­ment théo­lo­giques ou so­cié­taux, mais en tant que source de la lit­té­ra­ture. Com­ment est-on ar­ri­vé au pre­mier ob­jet éditorial ? Com­ment tra­duire les écrits bi­bliques ? En quoi les Évan­giles ont-ils ins­pi­ré les au­teurs pour inventer des trames nar­ra­tives et des si­tua­tions ro­ma­nesques, dé­ve­lop­per des thé­ma­tiques phi­lo­so­phiques ou créer des per­son­nages ? De quoi nous si­gni­fier – tou­jours en re­ve­nir aux mots – que la « bi­blio­thèque » des­cend tout droit de la Bible…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.