Le secret des mille clo­chers

Avec en tête le sou­ve­nir d’un ta­bleau aper­çu lors d’un pré­cé­dent voyage, Jean-Paul Kauff­mann tente de se faire ou­vrir les églises fer­mées de la Sé­ré­nis­sime. Une quête éru­dite, in­tense et pa­tiente.

Lire - - LITTÉRATUR­E FRANÇAISE - Alexandre Fillon

Il a long­temps ré­sis­té à la ten­ta­tion. Non, Jean-Paul Kauff­mann n’al­lait pas ajou­ter son nom à la longue liste d’écri­vains ayant consa­cré des vo­lumes à Venise. L’au­teur de La Chambre noire de Long­wood et de Re­mon­ter la Marne a heu­reu­se­ment fi­ni par ca­pi­tu­ler et par re­le­ver à son tour le dé­fi avec pa­nache. Il a, pour ce­la, réa­li­sé un vieux rêve : ha­bi­ter plu­sieurs mois dans la ville aux mille clo­chers, la ville des amou­reux. À ses yeux, celle

« de la jou­vence et de l’ala­cri­té ». Ac­com­pa­gné de Joëlle, madame son épouse, notre homme a po­sé le pied dans la Sé­ré­nis­sime avec ses caisses et ses sacs, ses livres et son cher bor­deaux. Le voi­ci qui s’ins­talle dans un ap­par­te­ment de la Gui­dec­ca, pied- à- terre à l’écart de la foule. Plus voya­geur que tou­riste, Kauff­mann a une idée der­rière la tête. Une quête

peu ba­nale, ce qui n’éton­ne­ra pas ses fi­dèles lec­teurs. Re­trou­ver un « mi­roi­te­ment » sur­ve­nu lors de sa pre­mière vi­site sur place en 1968 ou 1969, sur le che­min du re­tour après de longues va­cances. Il lui faut alors trou­ver le moyen de pé­né­trer dans les églises closes aux tré­sors ca­chés. Ce qui n’est pas chose fa­cile sans l’in­ter­ven­tion du Grand Vi­caire. Un per­son­nage, d’abord long­temps in­sai­sis­sable, qu’il soup­çonne de pro­té­ger de ma­nière excessive le pa­tri­moine lo­cal.

Rô­deur et ex­plo­ra­teur dans l’âme, l’en­quê­teur ra­conte ses tâ­ton­ne­ments et les obs­tacles qu’il ren­contre sur sa route. Il évoque Mo­rand, Sartre, La­can et Scias­cia, les grandes heures de la pein­ture ita­lienne, ou ses mo­ments pas­sés au­près d’Hugo Pratt avec une même verve. Venise, nous dit-il, est une ville hors du com­mun qui ne crée au­cun temps mort, une ci­té éprou­vante où l’on res­sent in­ten­sé­ment. Lui est plu­tôt du genre à prendre son temps, à lais­ser ve­nir. À dé­jeu­ner tran­quille­ment sur sa ter­rasse, à flâ­ner en dé­but de soi­rée, à fu­mer un ci­gare avec re­cueille­ment et dé­lec­ta­tion face aux Ge­sua­ti en se mon­trant un « om­ni­voyeur » à la plume raf­fi­née. Conteur pas­sion­nant et sa­vou­reux, éru­dit ja­mais pé­dant, Jean-Paul Kauff­mann donne en­vie de re­tour­ner illi­co à Venise et d’y mettre nos pas dans les siens. An­dia­mo !

HHHHI Venise à double tour par JeanPaul Kauff­mann, 336 p., Équa­teurs, 22 €

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.