Bio-bi­blio­gra­phie

Lire - - COUVERTURE -

Née en 1934, Éli­sa­beth de Fon­te­nay est la fille d’un avo­cat is­su de la grande bour­geoi­sie ca­tho­lique (un temps di­rec­teur de l’ENA) et d’une den­tiste d’ori­gine juive conver­tie au ca­tho­li­cisme, dont la fa­mille était ori­gi­naire d’Odes­sa. Après des études de phi­lo­so­phie, elle de­vient l’as­sis­tante de Vla­di­mir Jan­ké­lé­vitch et en­seigne à l’uni­ver­si­té Pa­ris I Pan­théon-Sor­bonne. Re­mar­quée pour son essai au­tour de la pen­sée de Di­de­rot, pa­ru en 1981 ( Di­de­rot ou le Ma­té­ria­lisme en­chan­té), cette brillante uni­ver­si­taire – spé­cia­liste entre autres de Marx et de Des­cartes – est dé­cou­verte du grand pu­blic dix-sept ans plus tard, avec la pu­bli­ca­tion du Silence des bêtes, ou­vrage sur la ques­tion de l’ani­ma­li­té qui fait alors sen­sa­tion. Connue pour ses po­si­tions sur la cause ani­male, elle pré­side par ailleurs la com­mis­sion « En­sei­gne­ment de la Shoah » de la Fon­da­tion pour la mé­moire de la Shoah. En 2018, Éli­sa­beth de Fon­te­nay signe un ré­cit sur son frère au­tiste, l’émou­vant Gas­pard de la nuit, ou­vrage qui syn­thé­tise, en outre, tous les axes de sa pen­sée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.