LA FRA­TER­NI­TÉ, POUR­QUOI ?

Lire - - LA POCHOTHÈQU­E -

MA­NI­FESTE C’est un peu le pa­rent pauvre de la de­vise de la Ré­pu­blique fran­çaise. D’ailleurs, que si­gni­fie-t-elle vrai­ment ? Et, comme l’in­dique le titre : la fra­ter­ni­té, pour­quoi ? C’est donc ce terme qu’Ed­gar Mo­rin a dé­ci­dé d’ana­ly­ser, dans cet opus­cule ou­ver­te­ment po­li­tique. Outre quelques anec­dotes per­son­nelles, le philosophe et so­cio­logue évoque ain­si ses sources – tant bio­lo­giques qu’ an­thro­po­lo­giques –, la me­nace de la ri­va­li­té et les liens com­plexes entre in­di­vi­dua­lisme et so­li­da­ri­té. Si on peut ne pas par­ta­ger cer­tains points de vue de l’au­teur, Mo­rin montre la sub­stance de la fra­ter­ni­té, ce « moyen de résister à la cruau­té du monde [qui] doit de­ve­nir but sans ces­ser d’être moyen. Le but ne peut être un terme, il doit de­ve­nir le che­min, notre che­min, ce­lui de l’aven­ture humaine ». Bap­tiste Li­ger

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.