HIS­TOIRE

Une plon­gée dans l’his­toire mul­ti­mil­lé­naire et méconnue de l’Afrique sub­sa­ha­rienne, sous la di­rec­tion de Fran­çois-Xa­vier Fau­velle.

Lire - - CONTENTS - E.H.

En fai­sant dire au pré­sident Sar­ko­zy que « l’homme afri­cain n’est pas as­sez en­tré dans l’His­toire » (dis­cours de Da­kar, 2007), son conseiller Hen­ri Guai­no sou­le­va une tem­pête mé­dia­tique. Il eut beau in­vo­quer la ré­fé­rence à Ai­mé Cé­saire – « Lais­sez en­trer les peuples noirs sur la grande scène de l’His­toire » –, rien n’y fit. Quant à la ten­ta­tive, pleine d’hu­mour, du pré­sident sé­né­ga­lais Ab­dou­laye Wade de dé­fendre son ho­mo­logue fran­çais « vic­time de son nègre », elle tom­ba à plat.

L’AMBRE DU CA­CHA­LOT

Seule cer­ti­tude, notre igno­rance de l’his­toire du Conti­nent noir avant le dé­bar­que­ment des na­vi­ga­teurs por­tu­gais au xv e siècle est abys­sale. Avec son su­perbe Rhi­no­cé­ros d’or (Al­ma, puis Fo­lio), Fran­çois-Xa­vier Fau­velle nous avait dé­voi­lé cette Afrique sub­sa­ha­rienne entre les viii e et xv e siècles et no­tam­ment lors du Siècle d’or où se sont cô­toyés royaumes chré­tiens de Nu­bie et d’Éthio­pie, em­pire du Ma­li, prin­ci­pau­tés de la côte d’Afrique de l’Est, Grand Zim­babwe. Le lec­teur dé­cou­vrait des sou­ve­rains riches, des villes très peu­plées, des mar­chés où s’échan­geaient l’ambre du ca­cha­lot et les es­claves contre des vais­selles de luxe, du sel, des perles, des lin­gots de mé­tal.

C’est à cette Afrique an­cienne, sur une pé­riode plus longue en­core – de 20 000 avant notre ère jus­qu’au xvii e siècle –, à cette terra in­co­gni­ta, qu’est consa­cré cet ou­vrage no­va­teur. Fai­sant un sort aux sté­réo­types d’une Afrique can­ton­née au rôle de ber­ceau de l’hu­ma­ni­té, au pri­mi­ti­visme (les arts pre­miers), à l’ab­sence d’écri­ture (et le su­da­ra­bique, l’éthio­pique, le ti­fi­nagh, l’arabe ?), ar­chéo­logues et his­to­riens font une plon­gée, hé­las dans une langue trop sou­vent aride, dans les royaumes nu­biens de Ker­ma, Na­pa­ta et Mé­roé, ceux du bas­sin du Con­go et du Sa­hel cen­tral, dans l’Éthio­pie chré­tienne et is­la­mique, chez les pas­teurs, chas­seurs-cueilleurs ou « mé­tal­lur­gistes »…

HHHII LA­frique an­cienne. De l’Aca­cus au Zim­babwe. 20 000 avant notre èrex­vii e siècle par Fran­çoisXa­vier Fau­velle (dir.), 640 p, Be­lin, 49 €. En librairie le 10 oc­tobre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.