JO­SYANE SA­VI­GNEAU

Cer­tains l’aiment Jo

Lire - - SUMMARIO - JO­SYANE SA­VI­GNEAU

Une re­cherche de la pu­re­té, dont on sait à quelle fo­lie elle peut conduire

La pre­mière chose à dire d’Un temps pour haïr, de Marc Weitz­mann, est que c’est un livre d’écri­vain et non de jour­na­liste. La lit­té­ra­ture n’en est pas ab­sente, no­tam­ment à tra­vers la fi­gure de Jean Ge­net qui, à plu­sieurs re­prises, sert de guide. La grande réus­site de cet essai ré­side dans sa construc­tion ras­sem­blant en­quêtes, té­moi­gnages, re­tour sur l’His­toire – celle de l’Al­gé­rie en par­ti­cu­lier– et ré­flexion. Pour exa­mi­ner deux ques­tions, qui se posent sin­gu­liè­re­ment en France : Com­ment ce pays est- il de­ve­nu le plus ci­blé par la ter­reur entre 2015 et 2016 ? Pour­quoi est-il aus­si l’un des seuls à avoir échap­pé aux po­pu­lismes dans les urnes ?

Ce texte, qui a de­man­dé à Marc Weitz­mann quatre ans de tra­vail, trouve sa source aux États-Unis. En 2014, il a ré­di­gé pour le ma­ga­zine amé­ri­cain en ligne Ta­blet une sé­rie d’ar­ticles sur la mon­tée des bru­ta­li­tés an­ti­juives en France. Phi­lip Roth, dont il est de­puis long­temps l’ami, l’a lu et l’a en­cou­ra­gé à al­ler plus loin, à écrire un livre. Il s’y est donc at­te­lé, pen­sant faire un texte as­sez court, à la fois en an­glais et en fran­çais. Après les at­ten­tats de 2015 en France, la pers­pec­tive a évi­dem­ment chan­gé. Et, à par­tir du même matériau, les nar­ra­tions étaient né­ces­sai­re­ment dif­fé­rentes dans cha­cune des langues. La ver­sion an­glaise pa­raî­tra aux États-Unis au prin­temps 2019.

Il fal­lait ten­ter de com­prendre com­ment on était pas­sé d’actes spon­ta­nés vi­sant es­sen­tiel­le­ment des Juifs à des at­ten­tats po­li­tiques pla­ni­fiés vi­sant po­ten­tiel­le­ment tout le monde. Marc Weitz­mann com­mence par trois his­toires de conver­sion : celles de Luc, d’An­na­belle et de Diane. Ce qui lui per­met de dis­cu­ter les thèses ten­tant d’éva­cuer la di­men­sion re­li­gieuse de la ra­di­ca­li­sa­tion. Mais très vite,

il prend soin d’in­di­quer que son tra­vail n’est pas un ré­qui­si­toire contre les mu­sul­mans : « Je fe­rais aus­si bien de pré­ci­ser avant d’al­ler plus loin qu’il ne s’agit pas ici de faire por­ter “aux mu­sul­mans en gé­né­ral”, comme on dit, le cha­peau de la ter­reur – bien plu­tôt de dé­cons­truire, au contraire, les gé­né­ra­li­tés et éti­quettes de ce genre. Tâche ar­due vu le ca­rac­tère in­flam­mable du su­jet, mais aus­si, peut-être bien, pour des rai­sons in­trin­sèques au pro­ces­sus ter­ro­riste, dont l’un des ef­fets consiste à brouiller le sens des pro­por­tions. »

Le texte est com­po­sé de trois par­ties – « À la re­cherche de l’au­then­ti­ci­té, ou l’Orient contre le monde mo­derne », « L’éner­gie pour tuer, l’im­plan­ta­tion des dis­cours is­la­mistes en France » , « Kad­dish » – dans les­quelles Weitz­mann cherche à être le plus concret pos­sible, à écou­ter les pro­pos des pro­ta­go­nistes, à com­prendre ce qui les anime, et qui est sou­vent une re­cherche de la pu­re­té, dont on sait à quelle fo­lie elle peut conduire. On est dans l’His­toire, mais aus­si dans une his­toire au quo­ti­dien, au coeur des fa­milles – le rôle des mères est très im­por­tant. On lit dans une es­pèce d’ur­gence, dans le dé­sir de sai­sir en­fin le « pour­quoi » de la si­tua­tion en France de­puis 2015. C’est un gros livre, plus de 500 pages, qu’on ne lâche pas, et qui se ter­mine, dans « Kad­dish », sous le signe de l’Ec­clé­siaste, d’où vient le titre : « Tout a son temps et toute chose a sa des­ti­née dans le ciel […]. Un temps pour ai­mer et un temps pour haïr […]. Car les fils de l’homme sont un ac­ci­dent. » Il y a là un pas­sage sur la ré­ac­tion du père de Weitz­mann après que, « au mois de fé­vrier 2005, des in­con­nus ont ta­gué une croix gam­mée sur le wa­gon té­moin du Mé­mo­rial du camp de Dran­cy ». On aime que ce tra­vail ma­gis­tral fi­nisse par une note in­time.

HHHHI Un temps pour haïr par Marc Weitz­mann, 512 p., Gras­set, 22 €

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.