LA CHAIR ÉLEC­TRIQUE

In­ter­né après une dé­pres­sion, Marc Grinsz­ta­jn en a ti­ré un ré­cit trou­blant sur la thé­ra­pie par élec­tro­chocs et sur ses consé­quences ir­ré­ver­sibles.

Lire - - EN COUVERTURE - Alain Ru­bens

Qu’il sonne bien, ce mot de « sis­mo­thé­ra­pie ». Pour­tant ce fut l’hor­reur, ces élec­tro­chocs an­té­di­lu­viens des an­nées 1930 et de l’après-guerre. Il suf­fit d’avoir vu le vi­sage d’An­to­nin Ar­taud, éden­té, éma­cié, fri­pé, pour com­prendre le sé­rieux de la chose. Au­jourd’hui, il n’existe au­cun hô­pi­tal psy­chia­trique sans un ser­vice de sis­mo­thé­ra­pie. Dans Chocs, Marc Grinsz­ta­jn ra­conte son amné­sie, sa perte de mé­moire par­tielle, ses trous noirs consé­cu­tifs à des séances d’élec­tro­chocs. Une pal­pi­tante gueule cas­sée de la psy­chia­trie qui ou­blie codes, chiffres, vi­sages et évé­ne­ments plus ou moins proches. C’est vrai, il faut avoir vu une fois cette ma­chine in­fer­nale, bien de chez nous, avec ses fils, ses élec­trodes, pour sen­tir pas­ser le fris­son. N’ou­blions pas que l’en­gin fut mis au point par des psy­chiatres mus­so­li­niens pour étour­dir les porcs à l’abat­toir. L’au­teur ré­serve un sort à cette ca­té­go­rie de mé­de­cins, co­gnant contre les an­ciens pontes ma­ré­cha­listes à noeud pa­pillon, sans épar­gner les émi­nences hé­roïques de la psy­chia­trie ins­ti­tu­tion­nelle – tous an­ciens ré­sis­tants et com­mu­nistes – qui « élec­tro­cho­quèrent » à tour de bras sous l’Oc­cu­pa­tion et après la guerre.

Mais la ma­chine fait aus­si des mi­racles, res­sus­cite des pa­tients éteints, des per­sonnes âgées pro­fon­dé­ment dé­pri­mées. Grinsz­ta­jn étin­celle dans ce genre si sin­gu­lier, le « ro­man psy­chia­trique », qui pul­vé­rise les pe­tits ré­cits égo­tistes et com­plai­sants. Un livre bur­lesque et vif, dont on sort en se de­man­dant si c’est du lard ou du co­chon, une ex­pé­rience réel­le­ment vé­cue ou un ré­cit fic­tif, ap­puyé sur une éru­di­tion im­pec­cable.

n Chocs par Marc Grinsz­ta­jn (Gras­set)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.