Lire

LÀ OÙ NOUS DANSIONS

-

On se sou­vient des images de Dé­troit, ville fan­tôme. Ses pa­villons à vendre, ses centres com­mer­ciaux dé­serts, ses usines éven­trées. Les vitres bri­sées, la rouille par­tout. Ins­pi­rés par les stig­mates de la crise de 2008, des street ar­tistes du monde en­tier ont dé­fer­lé dans l’an­cienne « Mo­tor Ci­ty », ca­pi­tale de l’au­to­mo­bile et de la soul. Par­mi eux, un graf­feur fran­çais connu sous le nom de Zoo Pro­ject. En 2013, il a été tué par balles dans le Brews­ter-Dou­glass Pro­ject, une ci­té HLM désaf­fec­tée. Il avait 23 ans. Là où nous dansions s’ouvre par la des­truc­tion à la pel­le­teuse de cette ci­té « pa­ra­dis des cri­mi­nels » alors que Dé­troit vient d’être dé­cla­rée en faillite. La scène est dé­crite par Ira, « vieux flic d’élite de la ville », grand lec­teur et or­ni­tho­phile, ori­gi­naire du quar­tier. Le voi­là qui se sou­vient: 1935, l’an­née de l’inau­gu­ra­tion du Brews­ter-Dou­glass Pro­ject, sa grand-mère qui les em­mène vivre dans ces ha­bi­ta­tions dignes, sym­bole d’es­poir pour les Afro-Amé­ri­cains. Le lec­teur re­monte le fil du temps à ses cô­tés, et écoute. « Cha­pitre I : Trois filles du Pro­ject ». Diane, Flo, Ma­ry qui de­vien­dront bien­tôt The Su­premes. Pen­dant ce temps, l’en­quête d’une mé­de­cin lé­giste se pour­suit. À qui ap­par­tient le corps sans vie re­trou­vé dans les dé­combres du Brews­ter-Dou­glass Pro­ject ? Et le ro­man de s’in­ter­ro­ger : qu’avons-nous fait du mi­racle éco­no­mique des an­nées 1960, de toutes ces jeunes vies pleines de ta­lent, de toutes ces fa­milles d’ou­vriers ? Pour­quoi les di­ri­geants et le ca­pi­ta­lisme ont-ils choi­si de les aban­don­ner ? Ju­dith Per­ri­gnon entre-tisse leurs des­tins dans un ro­man po­ly­pho­nique et mu­si­cal à la li­sière de l’en­quête et du po­lar.

LÀ OÙ NOUS DANSIONS, JU­DITH PER­RI­GNON,

352 P., 19 €. COPYRIGHT RI­VAGES. EN LI­BRAI­RIES LE 6 JAN­VIER.

 ??  ?? LE LIVRE
LE LIVRE

Newspapers in French

Newspapers from France