Épar­gner au­tre­ment Épar­gner citoyen !

L'Obs - - Communiqué -

L’ap­pé­tence des Fran­çais pour une so­cié­té res­pon­sable et une consom­ma­tion du­rable est au­jourd’hui avé­rée. Pour­tant nom­breux sont ceux qui ignorent pou­voir af­fir­mer leurs convic­tions au tra­vers de pla­ce­ments fi­nan­ciers. Fo­cus sur l’In­ves­tis­se­ment So­cia­le­ment Res­pon­sable.

Àforce de si­gnaux d’alarme ti­rés, les Fran­çais ont pris la me­sure de l’im­pact que leurs actes peuvent avoir sur l’ins­ti­tu­tion d’une so­cié­té res­pon­sable et so­li­daire. Le choix d’éner­gie propre, le tri sé­lec­tif, les moyens de lo­co­mo­tion doux et bien sûr l’ali­men­ta­tion bio et lo­cale sont plus ou moins en­trés dans les moeurs. Tou­te­fois, peu de ci­toyens savent qu’il leur est pos­sible de conci­lier res­pon­sa­bi­li­té so­cié­tale et épargne fi­nan­cière. Pour­tant, cher­cher à va­lo­ri­ser son pa­tri­moine tout en op­tant pour un in­ves­tis­se­ment « utile » est une pré­ro­ga­tive que peut exer­cer tout épar­gnant.

S’en­ga­ger dans une épargne qui a du sens

Sou­te­nue par l’État, la la­bel­li­sa­tion d’In­ves­tis­se­ment

So­cia­le­ment Res­pon­sable per­met d’avoir la ga­ran­tie d’ac­cé­der à des pla­ce­ments fi­nan­ciers res­pon­sables, du­rables et trans­pa­rents. La par­ti­cu­la­ri­té de ces pla­ce­ments est d’in­ves­tir dans des en­tre­prises choi­sies sur la base de cri­tères fi­nan­ciers (re­cherche de la per­for­mance éco­no­mique) et de cri­tères

ex­tra-fi­nan­ciers (re­cherche de la per­for­mance so­cié­tale et en­vi­ron­ne­men­tale).

Sou­te­nir des en­tre­prises ri­gou­reu­se­ment sé­lec­tion­nées

Les en­tre­prises re­te­nues sont celles qui, par exemple, pro­posent des in­no­va­tions et ap­portent des so­lu­tions dans les do­maines de :

- La Tran­si­tion éco­no­mique et éner­gé­tique pour dé­ve­lop­per un mo­dèle éco­no­mique plus sobre, plus du­rable, voire dé­car­bo­né.

- Le Dé­ve­lop­pe­ment des Ter­ri­toires pour ai­der à la pro­mo­tion de l’emploi, la for­ma­tion, le dé­ve­lop­pe­ment d’ac­ti­vi­tés lo­cales.

- La Ges­tion du­rable des res­sources qu’elles soient hu­maines (non-dis­cri­mi­na­tion, in­ser­tion des per­sonnes han­di­ca­pées, pa­ri­té homme/femme,...) ou na­tu­relles (pro­tec­tion de l’en­vi­ron­ne­ment, ges­tion de l’eau...).

- La Gou­ver­nance res­pon­sable pour en­cou­ra­ger la ré­mu­né­ra­tion équi­li­brée des di­ri­geants, l’in­dé­pen­dance des ad­mi­nis­tra­teurs et la res­pon­sa­bi­li­té fis­cale. Cette ap­proche sé­lec­tive peut être com­plé­tée pour cer­tains fonds par le re­jet de cer­tains sec­teurs comme les jeux d’ar­gent ou le ta­bac.

Vers une gé­né­ra­li­sa­tion ?

D’ici 2020, La Banque Pos­tale, via sa so­cié­té de ges­tion d’ac­tifs, se fixe comme ob­jec­tif de faire bas­cu­ler l’in­té­gra­li­té des en­cours gé­rés vers la thé­ma­tique ISR. Ga­geons que d’autres éta­blis­se­ments ban­caires sui­vront.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.