FAIRE MOINS D’EN­FANTS POUR SAU­VER LA PLA­NÈTE ?

L'Obs - - DISSENSUS -

Par CA­ROLE BARJON et BAR­BA­RA KRIEF Im­pen­sable il y a en­core trente ans, c’est une ques­tion qui ta­raude dé­sor­mais une pe­tite frange des 20-30 ans, pré­oc­cu­pée par le de­ve­nir de notre vieille Terre. Le rai­son­ne­ment est simple, voire sim­pliste : pour pol­luer moins, consom­mons moins. Pour consom­mer moins, soyons moins nom­breux, et ces­sons donc de nous re­pro­duire. C’est le grand re­tour de la pen­sée mal­thu­sienne… Par convic­tion éco­lo­gique, quelques-uns ont même dé­jà dé­ci­dé de ne pas, ou ne plus,

conce­voir d’en­fants. Même s’il est dif­fi­cile de son­der chez les uns et les autres les rai­sons pro­fondes qui pré­sident à un tel choix, la mise en avant de la mo­ti­va­tion éco­lo est si­gni­fi­ca­tive d’une ten­dance qui se des­sine. Laure Noual­hat, jour­na­liste in­dé­pen­dante spé­cia­li­sée dans les ques­tions d’en­vi­ron­ne­ment, en­ga­gée contre la crois­sance dé­mo­gra­phique, a ain­si pu­blié cet au­tomne une « Lettre ou­verte à celles qui n’ont pas (en­core) d’en­fants » (1). Fau­drait-il donc re­non­cer à son dé­sir de ma­ter­ni­té – ou de pa­ter­ni­té – pour le bien com­mun? Pour une ma­jo­ri­té de Fran­çais, la ques­tion ne se pose même pas. En oc­tobre der­nier, l’Agence France-Presse a pu­blié une in­fo­gra­phie ti­rée d’une étude de l’« En­vi­ron­men­tal Re­search Let­ters » évo­quant l’hy­po­thèse « d’avoir un en­fant en moins » comme la me­sure le plus ef­fi­cace pour ré­duire son em­preinte car­bone. Face au nombre de ré­ac­tions in­di­gnées, l’agence s’est aus­si­tôt jus­ti­fiée sur son compte Twit­ter : « Comme vous l’au­rez com­pris, l’AFP ne vous in­vite pas à faire moins d’en­fants »… (1) Plon.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.