“Les villes de Mont­pel­lier et de Cas­tel­nau connaissent une ex­plo­sion dé­mo­gra­phique”

L'Officiel de La Franchise - - ANALYSE -

Fran­chi­sé Mem­phis à Mont­pel­lier de­puis 7 ans, Do­mi­nique Gaillard est ins­tal­lé en pé­ri­phé­rie, près de l’aé­ro­port et sur la route des plages. “J’ai choi­si de m’ex­cen­trer car il n’y a pas de grandes sur­faces en centre-ville. Mon res­tau­rant fait 650 m2”, ex­plique-t-il. Si­tué sur un axe tou­ris­tique avec 60 000 voi­tures qui passent de­vant sa bou­tique chaque jour, le fran­chi­sé bé­né­fi­cie éga­le­ment du dy­na­misme éco­no­mique de la ré­gion en at­ti­rant dans son res­tau­rant les em­ployés des en­tre­prises en­vi­ron­nantes. Sans par­ler des uti­li­sa­teurs de l’aé­ro­port, du parc des ex­po­si­tions ou en­core du Zé­nith Sud. “Et le stade de Mont­pel­lier ne se­ra pas bien loin”, ajoute-t-il. Bien sûr, Do­mi­nique Gaillard est sou­mis à une forte ac­ti­vi­té sai­son­nière, at­ti­rant les tou­ristes, mais compte aus­si de nom­breux fi­dèles par­mi les lo­caux. “Les villes de Mont­pel­lier et de Cas­tel­nau connaissent une ex­plo­sion dé­mo­gra­phique, il y a de nom­breuses construc­tions”, ob­serve-t-il. Ce qui ap­porte de la clien­tèle sup­plé­men­taire au fran­chi­sé Mem­phis. Le seul bé­mol se si­tue­rait du cô­té du re­cru­te­ment. “En haute sai­son, la main d’oeuvre est rare, ex­plique-t-il. Mais la forte concen­tra­tion d’étu­diants per­met de ren­for­cer les équipes sans trop de dif­fi­cul­té, no­tam­ment pour le ser­vice”. À l’ave­nir, Do­mi­nique Gaillard va conti­nuer à dé­ve­lop­per les ser­vices de vente à em­por­ter et de li­vrai­son. Ils fonc­tionnent dé­jà très bien et avec très peu de pu­bli­ci­té. “Ce­la at­tire une autre clien­tèle qui consomme dif­fé­rem­ment. Le pa­nier moyen de la vente à em­por­ter est de 20/25 eu­ros contre 18 pour les per­sonnes qui se res­taurent sur place.”

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.