Quels ou­tils pour fi­nan­cer sa tré­so­re­rie ?

Comme tout le­vier stra­té­gique de l’en­tre­prise, le pi­lo­tage de la tré­so­re­rie est réel­le­ment im­por­tant dans l’ac­ti­vi­té, la pro­duc­ti­vi­té et la pé­ren­ni­té de l’en­tre­prise. Pour un di­ri­geant d’en­tre­prise, cela consti­tue l’un des le­viers d’amé­lio­ra­tion de la bon

L'Officiel de La Franchise - - LES CONSEILS DE L’EXPERT -

Vous pou­vez no­tam­ment avoir re­cours à dif­fé­rents fi­nan­ce­ments courts termes par cré­dits de tré­so­re­rie ou par mo­bi­li­sa­tion de créances. Le dis­po­si­tif choi­si dé­pend beau­coup de votre si­tua­tion, des be­soins d’ex­ploi­ta­tion, de l’ac­ti­vi­té et de tous les dif­fé­rents pa­ra­mètres à prendre en compte. Votre in­ter­lo­cu­teur ban­caire se­ra là pour gui­der et vous pré­sen­ter les dif­fé­rentes op­tions, afin de dé­ter­mi­ner en­semble, celle qui ré­pond au mieux à votre si­tua­tion. La fa­ci­li­té de caisse est une au­to­ri­sa­tion de dé­cou­vert pas­sa­gère, la banque ho­nore les paie­ments même si votre compte est dé­bi­teur, dans le cadre du pla­fond du mon­tant de la ligne au­to­ri­sée. Elle ré­pond à des dé­ca­lages de tré­so­re­rie mo­men­ta­nés, im­pré­vus et pas­sa­gers. Pour bé­né­fi­cier de ce mode de fi­nan­ce­ment court terme, il faut en faire la de­mande au­près votre ban­quier et dé­ter­mi­ner la du­rée, le mon­tant au­to­ri­sé et les condi­tions ta­ri­faires ap­pli­quées. Le fi­nan­ce­ment court terme par les cré­dits de mo­bi­li­sa­tion de créances com­prend plu­sieurs so­lu­tions mais s’adresse aux entreprises qui exercent une ac­ti­vi­té B to B. Cela étant, les ac­ti­vi­tés B to C étant payées “cash” par leurs client par­ti­cu­liers, elles sont moins sus­cep­tibles d’avoir des be­soins de tré­so­re­rie. L’es­compte per­met de de­man­der à la banque d’avan­cer une somme que vous al­lez re­ce­voir pro­chai­ne­ment. Con­crè­te­ment, lors­qu’un dé­lai de paie­ment a été ac­cor­dé à un client (par exemple le paie­ment d’une fac­ture à J+30 jours), vous pou­vez faire à votre client une lettre de change ou un billet à ordre (met­tant en avant l’échéance et le mon­tant du rè­gle­ment) que vous re­met­tez en­suite à votre banque, celle-ci vous avan­ce­ra la somme cor­res­pon­dante sur votre compte. Tout comme pour la fa­ci­li­té de caisse, l’es­compte né­ces­site une de­mande préa­lable au­près de la banque pour mise en place d’une ligne d’es­compte dont les ca­rac­té­ris­tiques (mon­tant, du­rée, etc.) et condi­tions ta­ri­faires sont dé­fi­nies à l’avance. L’es­compte est souvent le fi­nan­ce­ment de tré­so­re­rie le moins coû­teux car moins ris­qué que le dé­cou­vert, il se­ra pri­vi­lé­gié par la banque car l’avance est ados­sée. La ces­sion Dailly est si­mi­laire à l’es­compte, mais ados­sé sur la fac­ture (pas de lettre de change ou de billet à ordre), il n’y donc pas le trans­fert de pro­prié­té de la créance et se fait sans l’in­ter­ven­tion du client. Les fac­tures vont être cé­dées à la banque qui, si elle les ac­cepte avan­ce­ra le mon­tant de la fac­ture. La banque peut tout de même no­ti­fier la ces­sion de fac­ture à votre client afin de la ré­cla­mer via un rè­gle­ment di­rect. Votre banque dé­duit du mon­tant to­tal des frais et com­mis­sions, ain­si qu’une re­te­nue de ga­ran­tie, la­quelle vous est re­ver­sée au mo­ment du paie­ment de la fac­ture par le client. L’af­fac­tu­rage en­fin, consiste à cé­der vos créances clients à un or­ga­nisme fi­nan­cier (un fac­tor) qui vous verse la tré­so­re­rie et s’as­sure lui-même du re­cou­vre­ment au­près de vos clients. Cette pres­ta­tion de ser­vice fait l’ob­jet d’un contrat et de la per­cep­tion de com­mis­sions d’af­fac­tu­rage (frais de re­cou­vre­ment, frais de re­lance, frais de ges­tion…) et de com­mis­sions de fi­nan­ce­ment (avance de tré­so­re­rie). Il existe ain­si une mul­ti­tude de so­lu­tions de fi­nan­ce­ment dis­po­nibles, il y a dif­fé­rentes so­lu­tions d’af­fac­tu­rage ou en­core, pour les entreprises dont le stock a de la va­leur, le fi­nan­ce­ment sur stock ! Alors n’hé­si­tez pas à échan­ger avec votre ban­quier !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.