LA CE­RISE SUR LE G­TEAU

L'officiel - - SUCCESS STORY - PAR LÉA TRICHTER-PARIENTE

Mai­son de mode pour en­fant, Bon­point fête 40 ans de sa­voir-faire, de créa­tion et de poé­sie. À l’oc­ca­sion de cet an­ni­ver­saire, Ch­ris­tine In­na­mo­ra­to, la di­rec­trice ar­tis­tique, nous ra­conte les points forts de cette his­toire de style à la fran­çaise.

Comment qua­li­fie­rez-vous le style Bon­point ?

Ch­ris­tine In­na­mo­ra­to : “Des mots sub­tils et sen­sibles comme poé­sie, rêve et hu­mour dé­fi­nissent le style Bon­point. Fa­mille et mai­son sont des no­tions clés aus­si.” Sur quoi re­pose le suc­cès de la marque d'après vous ? “Des ra­cines fortes qui nour­rissent un re­nou­vel­le­ment per­pé­tuel. Faire rê­ver pe­tits et grands, sans ja­mais se prendre au sé­rieux.” Qu'est-ce que la marque a conser­vé au fil des an­nées ? “Son his­toire et son uni­vers : ce sont les deux pi­liers de la mai­son Bon­point. C'est une mai­son gé­né­ra­tion­nelle : sa force est de sa­voir faire rê­ver pe­tits et grands.” Votre plus beau sou­ve­nir lié à la marque ? “Il est cer­tai­ne­ment lié à l'émo­tion de mes pre­miers pas chez Bon­point, de mes pre­mières col­lec­tions. La pres­sion, et d'abord celle à la­quelle je me suis sou­mise moi-même, était in­tense! Ma­rie-france Co­hen m'avait choi­sie pour prendre sa suc­ces­sion et avec toute l'ad­mi­ra­tion que j'avais pour elle, je vou­lais don­ner le meilleur de moi-même.” Votre pre­mière image liée à la marque ? “L'en­fance de ma fille Lit­chis. Elle reste une source d'ins­pi­ra­tion in­épui­sable.” Quel est votre plus gros chal­lenge ? “Chaque sai­son, et de­puis dix ans, écrire une par­ti­tion in­ter­na­tio­nale, pour un pu­blic fi­dèle, aver­ti et exigent, de plus de mille ré­fé­rences. Un point d'équi­libre sen­sible entre une his­toire de mode et l'his­toire d'une grande mai­son !” Ce que vous ai­mez le plus dans votre tra­vail ? “L'exi­gence du beau et du chic à la fran­çaise dé­diée aux en­fants du monde. J'aime l'idée que nos vê­te­ments les ac­com­pagnent dans les ins­tants les plus quo­ti­diens comme les plus pré­cieux. Je sais aus­si l'émo­tion ma­gique de ces sou­ve­nirs pour leurs pa­rents : chaque pièce du ves­tiaire de pe­tite fille de Lit­chis, ma fille, est une vé­ri­table ma­de­leine de Proust !” Comment tra­vaillez-vous ? “L'ins­pi­ra­tion se des­sine dans mes car­nets, à foi­son. Puis vient le temps du par­tage avec mes équipes, puis ce­lui des pre­miers es­sayages. Les col­lec­tions se ré­vèlent alors et gran­dissent. La créa­tion des col­lec­tions est une re­nais­sance per­pé­tuelle.”

Qu'est-ce qui vous ins­pire ?

“Les voyages sont des ins­pi­ra­tions sen­so­rielles. Le tra­vail d'ar­tistes à tra­vers des ex­po­si­tions, des films… Les ren­contres me nour­rissent éga­le­ment. Le choix et la construc­tion des thèmes amorcent la col­lec­tion : des en­vies de cou­leurs, les coups de coeur ma­tières, le co­lo­riage des im­pri­més, etc. Je des­sine les nou­veaux mo­dèles qui se­ront mon­tés pour la pre­mière fois à l'ate­lier pa­ri­sien. Sui­vront les es­sayages, au coeur du stu­dio : une étape cru­ciale pour la mise au point des mo­dèles – style et bien-al­ler – avant les pro­to­ty­pages dé­fi­ni­tifs et bien sûr, la pro­duc­tion.” Qui tra­vaille avec vous ? “Mon équipe est un sa­vant mé­lange, d'ori­gines, de sen­si­bi­li­tés, d'his­toires. Cette mixi­té me pas­sionne et en­ri­chit la créa­tion. Ce­la me vient des nom­breux voyages que j'ai pu faire dès mon plus jeune âge.” Ce que vous avez ap­por­té de plus im­por­tant à la mai­son ? “Di­sons que je tiens, à chaque col­lec­tion, à res­pec­ter les codes fon­da­teurs de la marque en la pro­je­tant dans un uni­vers contem­po­rain com­plexe et chan­geant, sans ja­mais la per­ver­tir.” Com­bien de col­lec­tions créez-vous par an ? “Nous avons deux col­lec­tions par an: une hi­ver et une été. Elles sont en­suite com­plé­tées par une col­lec­tion croi­sière et une col­lec­tion Noël.” Les pro­jets fu­turs ? “Nous sou­hai­tons pro­chai­ne­ment ac­cen­tuer le dé­ve­lop­pe­ment de l'art de vivre Bon­point. Nous pen­sons no­tam­ment à lan­cer un nou­veau par­fum. Vous en sau­rez plus dans les mois à ve­nir.” Comment ima­gi­nez-vous Bon­point dans vingt ans ? “J'es­père que la mai­son au­ra su gran­dir en con­ti­nuant à pro­té­ger ses va­leurs fon­da­trices. Marque glo­bale, li­fe­style, Bon­point au­ra dé­ve­lop­pé son uni­vers unique et ins­pi­ré: les grandes ca­pi­tales in­ter­na­tio­nales au­ront toutes leur mai­son Bon­point. Cer­tains pro­jets sont d'ores et dé­jà ima­gi­nés pour les an­nées à ve­nir. Et qui sait, nous sommes tel­le­ment at­ta­chés à nos ar­chives. J'au­rai peut-être la sur­prise de dé­cou­vrir des ré­édi­tions de mes col­lec­tions sur mes pe­tits-en­fants. Le chic est éter­nel, non ?!” Avez-vous un rêve pour la marque ? “Que les gé­né­ra­tions à ve­nir conti­nuent à écrire son his­toire.”

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.