Wau­quiez dote LR d’un centre d’études po­li­tiques

C’est Ber­nard Ac­coyer, ex-se­cré­taire gé­né­ral des Ré­pu­bli­cains, qui pren­dra la tête de cette nou­velle struc­ture

L'Opinion - - Comment Macron veut étendre la PMA - Lu­do­vic Vi­gogne @LVi­gogne

Laurent Wau­quiez pré­si­de­ra son pre­mier con­seil na­tio­nal des Ré­pu­bli­cains le 27 jan­vier à La Mu­tua­li­té, à Pa­ris. A cette oc­ca­sion, il an­non­ce­ra la créa­tion d’un centre d’études po­li­tiques. 48 heures plus tôt, le pré­sident de la Ré­gion Au­vergne Rhône-Alpes au­ra été l’in­vi­té de « L’Emis­sion po­li­tique » sur France 2. CE N’ÉTAIT QU’UN AU RE­VOIR. Le 11 dé­cembre, à l’is­sue de l’élec­tion de Laurent Wau­quiez a la tête des Ré­pu­bli­cains, Ber­nard Ac­coyer a quit­té ses fonc­tions de se­cré­taire gé­né­ral des Ré­pu­bli­cains. Le len­de­main, lors du bu­reau po­li­tique, le dé­part de l’an­cien pré­sident de l’As­sem­blée na­tio­nale avait été sa­lué par des ap­plau­dis­se­ments. « C’est grâce à lui que la mai­son a te­nu et que Laurent Wau­quiez l’a même ré­cu­pé­rée en bon état », as­sure Gé­rard Lar­cher.

A peine quelques se­maines plus tard, Ber­nard Ac­coyer s’ap­prête à re­prendre du ser­vice. Sur pro­po­si­tion du nou­veau pa­tron de LR, il va prendre la pré­si­dence du centre d’études po­li­tiques du par­ti.

Au­jourd’hui, cette struc­ture n’existe pas. Elle fi­gure pour­tant en bonne place dans les sta­tuts des Ré­pu­bli­cains à l’ar­ticle 23, ali­néa 7. « Le con­seil na­tio­nal peut créer, sur pro­po­si­tion du bu­reau po­li­tique, un centre d’études po­li­tiques du par­ti, le cas échéant ju­ri­di­que­ment dis­tinct de ce­lui-ci, afin d’ef­fec­tuer les études, ré­flexions, col­loques, for­ma­tions, pu­bli­ca­tions né­ces­saires à la réa­li­sa­tion des ob­jec­tifs du par­ti ou, plus lar­ge­ment, d’éclai­rer par ses tra­vaux l’ac­ti­vi­té des élus du par­ti », est-il écrit.

Cette pos­si­bi­li­té fi­gu­rait dé­jà dans les sta­tuts de l’UMP de­puis 2008. Mais pour­tant au­cun pa­tron du par­ti de la droite n’a ja­mais dé­ci­dé de s’en sai­sir et de créer un tel lieu de ré­flexion. La ques­tion s’est pour­tant ré­gu­liè­re­ment po­sée de sa­voir comment le nour­rir da­van­tage in­tel­lec­tuel­le­ment, à l’ins­tar de ce que fai­saient nombre d’autres for­ma­tions eu­ro­péennes.

Fraî­che­ment ins­tal­lé rue de Vau­gi­rard, Laurent Wau­quiez a choi­si de ne pas imi­ter ses pré­dé­ces­seurs. Le 27 jan­vier, après l’avoir pré­sen­té au bu­reau po­li­tique du 23, il pro­po­se­ra lors du con­seil na­tio­nal du par­ti (son par­le­ment) la créa­tion d’un centre d’études po­li­tiques au sein des Ré­pu­bli­cains. Pour le di­ri­ger, il sou­met­tra de la même ma­nière au vote le nom de Ber­nard Ac­coyer.

Ce der­nier se­mestre, ce­lui-ci avait lan­cé un long tra­vail de re­fon­da­tion idéo­lo­gique de LR. Pour ce­la, il avait en­voyé un ques­tion­naire aux mi­li­tants et mul­ti­plié les ren­contres avec cher­cheurs et in­tel­lec­tuels. Ce­la avait abou­ti à la ré­dac­tion d’un rap­port de 80 pages. Lors de cette mis­sion, la non-ac­ti­va­tion de l’ar­ticle 23, ali­néa 7 avait été poin­tée. Ber­nard Ac­coyer a donc sug­gé­ré à Laurent Wau­quiez de ne pas en res­ter là. Le nou­veau pa­tron de LR a été sé­duit par l’idée. C’est aus­si le moyen pour lui d’en­voyer un signe d’ou­ver­ture : Ber­nard Ac­coyer, 71 ans, a un pro­fil très oe­cu­mé­nique au sein du par­ti.

Le centre d’études po­li­tiques a vo­ca­tion à ré­flé­chir sur le long terme. Son sta­tut ju­ri­dique se­ra à pré­ci­ser (pour­rait-il de­ve­nir l’équi­valent d’une fon­da­tion ?). Ber­nard Ac­coyer lui s’est dé­ja fixé un ob­jec­tif. « Je sou­haite que Les Ré­pu­bli­cains prennent un temps d’avance dans le dé­bat d’idées », dit-il.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.