Re­dres­ser en­fin notre com­merce ex­té­rieur !

L'Opinion - - Comment Macron veut étendre la PMA -

LE DÉ­FI­CIT COM­MER­CIAL est, au­jourd’hui, l’un des grands dés­équi­libres ma­croé­co­no­miques de notre pays. Le re­tour de la crois­sance en France se tra­duit par une forte hausse des im­por­ta­tions et le creu­se­ment de notre dé­fi­cit ex­té­rieur. Preuve en est que notre ap­pa­reil pro­duc­tif n’est plus à même de ré­pondre aux be­soins na­tio­naux et de prendre le re­lais de la crois­sance via les in­ves­tis­se­ments, la créa­tion d’em­plois et la pro­duc­tion.

Le gou­ver­ne­ment ne semble ce­pen­dant pas avoir pris la mesure de cette prio­ri­té alors même qu’en 2017, le dé­fi­cit com­mer­cial de­vrait at­teindre 62,7 mil­liards d’eu­ros, soit 15 mil­liards d’eu­ros de plus qu’en 2016 ! C’est d’abord la fai­blesse de l’in­dus­trie fran­çaise qui est à l’ori­gine de cette contre-per­for­mance. Le dé­fi­cit en­re­gis­tré par l’in­dus­trie ma­nu­fac­tu­rière fran­çaise, hors pro­duits pé­tro­liers raf­fi­nés, a aug­men­té de 3,8 mil­liards en six mois. Plus grave, les im­por­ta­tions en pro­ve­nance de l’Union eu­ro­péenne se sont ac­cé­lé­rées, alors que les ex­por­ta­tions fran­çaises vers celle-ci ont ra­len­ti.

En d’autres termes, la com­pé­ti­ti­vi­té de la France se dé­grade glo­ba­le­ment, mais plus en­core à l’égard de ses propres par­te­naires eu­ro­péens, à l’in­té­rieur de la zone eu­ro. Alors que la ba­lance ex­té­rieure al­le­mande n’a ja­mais été aus­si ex­cé­den­taire, la France s’en­fonce dans un dé­fi­cit com­mer­cial struc­tu­rel tou­jours plus éle­vé. Se­lon COE-Rexe­code, de­puis 2000, la pro­gres­sion du coût de l’heure de tra­vail est de +52% en France dans l’in­dus­trie et les ser­vices mar­chands contre seu­le­ment +36% en Al­le­magne. Face à un tel écart, le gou­ver­ne­ment doit se sai­sir de ce su­jet stra­té­gique pour notre ave­nir éco­no­mique et in­dus­triel avec trois me­sures im­mé­diates.

Pre­miè­re­ment, la po­li­tique com­mer­ciale fran­çaise doit être in­car­née par une po­li­tique pu­blique claire conduite par un mi­nistre de plein exer­cice, avec une stra­té­gie éco­no­mique pas­sant par deux axes simples : d’une part, la baisse du coût du tra­vail, no­tam­ment pour les em­plois ex­po­sés à la concur­rence in­ter­na­tio­nale et pas uni­que­ment sur les bas sa­laires (nous avons pro­po­sé, en vain, lors des dé­bats bud­gé­taires de l’au­tomne, d’étendre la baisse de charges jus­qu’à 3,5 smic) ; d’autre part, l’in­dus­trie fran­çaise doit mon­ter en gamme avec une hausse des in­ves­tis­se­ments en R&D. La créa­tion d’un « Mi­ti à la fran­çaise », ras­sem­blant le com­merce ex­té­rieur, l’in­dus­trie et l’en­sei­gne­ment su­pé­rieur, doit être en­vi­sa­gée afin de conduire une po­li­tique d’en­semble co­hé­rente.

Deuxième mesure, la po­li­tique com­mer­ciale eu­ro­péenne doit être re­vue. Le chef de l’Etat doit or­ga­ni­ser la réunion d’un Con­seil eu­ro­péen dé­dié à la po­li­tique com­mer­ciale afin de prendre trois dé­ci­sions im­mé­diates : l’adop­tion d’un Buy Eu­ro­pean Act sur le mo­dèle amé­ri­cain, la mise en oeuvre d’une clause gé­né­rale de ré­ci­pro­ci­té dans l’en­semble des ac­cords com­mer­ciaux eu­ro­péens et la mise en oeuvre d’une taxe car­bone aux fron­tières de l’UE.

Troi­sième mesure, sor­tir des lo­giques ins­ti­tu­tion­nelles et ad­mi­nis­tra­tives qui éclatent et di­luent la res­pon­sa­bi­li­té, en se do­tant d’un or­ga­nisme pu­blic unique de sou­tien au com­merce ex­té­rieur et en re­grou­pant, à l’étran­ger, tous les ac­teurs. Par ailleurs, notre ré­seau di­plo­ma­tique et com­mer­cial doit être ré­orien­té vers les pays émer­gents, en al­lé­geant le ré­seau bi­la­té­ral eu­ro­péen. Ce n’est qu’en re­fon­dant notre po­li­tique com­mer­ciale que la France re­dres­se­ra en­fin son com­merce ex­té­rieur. Eric Woerth, dé­pu­té de l’Oise, est pré­sident de la com­mis­sion des fi­nances de l’As­sem­blée na­tio­nale. Lau­rence Da­zia­no, éco­no­miste, est se­cré­taire na­tio­nale Les Ré­pu­bli­cains.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.