L’ef­fet Ga­za

L'Opinion - - Macron Se Place Au Centre Du Village -

LE MONDE est hé­las ha­bi­tué aux tra­gé­dies de Ga­za. Mais les évé­ne­ments ré­cents s’ins­crivent dans un contexte qui donne à la « Marche du re­tour » un ca­rac­tère né­vral­gique dans les ten­sions ré­gio­nales. A l’heure où la ques­tion du fu­tur jeu politique saou­dien se pose, où la si­tua­tion sy­rienne se brouille, où l’ac­cord sur le nu­cléaire ira­nien est me­na­cé, il se­rait er­ro­né pour les Eu­ro­péens (et les autres) de ne voir dans cette der­nière dé­mons­tra­tion de l’im­passe pa­les­ti­nienne qu’un drame or­di­naire de plus, à clas­ser sans suite.

L’Ara­bie Saou­dite a une carte à jouer pour évi­ter cette ac­cu­sa­tion : elle a pro­po­sé l’un des der­niers plans de paix cré­dibles, en 2002. Mais il lui fau­drait se dé­mar­quer de Wa­shing­ton, évo­quer des ques­tions sen­sibles avec Is­raël, et re­ve­nir sur le ter­rain in­ter­na­tio­nal à l’heure où elle sou­haite plu­tôt évo­quer, pour amé­lio­rer son image, un souffle ré­for­miste dans ses af­faires in­té­rieures. Si elle per­siste dans le rap­pro­che­ment avec Is­raël, ce sont ses grands par­te­naires po­li­tiques ou com­mer­ciaux qui risquent de se trou­ver en porte à faux avec d’autres so­cié­tés arabes. Pour être clair : s’af­fi­cher com­mer­cia­le­ment avec une Ara­bie qui se rap­proche d’Is­raël en dé­pit des dos­siers de Jé­ru­sa­lem et Ga­za, pour­rait se payer ailleurs.

Ga­za vient éga­le­ment com­pli­quer la tâche pour les di­plo­ma­ties oc­ci­den­tales, comme la France, qui ten­taient de contre­ba­lan­cer les désac­cords avec Wa­shing­ton

Les sou­lè­ve­ments de 2011 ont don­né à voir des so­cié­tés arabes ca­pables de mo­bi­li­sa­tion forte sur des en­jeux de di­gni­té, de frus­tra­tion ou de co­lère, ai­dées en ce­la par des mé­dias ré­gio­naux ou glo­baux

sur l’ac­cord ira­nien (Trump le re­met en cause, l’Ely­sée y tient), par une in­tran­si­geance com­mune face à Ba­char al-As­sad. Les at­taques chi­miques sy­riennes, le sou­tien cy­nique ap­por­té à Da­mas par une Rus­sie par ailleurs vi­li­pen­dée sur l’Ukraine ou l’af­faire Skri­pal, four­nis­saient un ter­rain d’en­tente com­mode avec la Mai­son Blanche, pour faire ou­blier la pomme de dis­corde ira­nienne. Voi­là qu’il faut éga­le­ment gé­rer la res­pon­sa­bi­li­té amé­ri­caine dans l’em­bra­se­ment ga­zaoui, avec pour point d’orgue pro­gram­mé le dé­mé­na­ge­ment de l’am­bas­sade amé­ri­caine à Jé­ru­sa­lem à la mi-mai.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.