Trans­for­mons l’es­sai des consul­ta­tions ci­toyennes sur l’Eu­rope

L'Opinion - - Europe : Macron Marche Seul - Yves Ber­ton­ci­ni et Oli­vier Mous­son

NOUS NOUS FÉLICITONS que des « consul­ta­tions ci­toyennes » sur l’Eu­rope soient or­ga­ni­sées en France et dans vingt-six autres pays de l’Union eu­ro­péenne entre avril et oc­tobre 2018, à l’ini­tia­tive du pré­sident de la Ré­pu­blique. Ces consul­ta­tions tra­duisent le sou­hait de ren­for­cer l’an­crage ci­vique des dé­ci­sions eu­ro­péennes prises au nom des peuples et d’am­pli­fier la dé­mo­cra­ti­sa­tion des af­faires eu­ro­péennes pour la­quelle nous mi­li­tons de­puis des dé­cen­nies. Elles ont vo­ca­tion à mo­bi­li­ser tous les ac­teurs du dé­bat pu­blic sur les en­jeux eu­ro­péens, mais aus­si et sur­tout l’en­semble des Fran­çais sou­cieux d’ex­pri­mer ce que leur ins­pirent l’évo­lu­tion de la construc­tion eu­ro­péenne, l’ap­par­te­nance de notre pays à l’UE ain­si que ses po­li­tiques et son fonc­tion­ne­ment.

C’est une op­por­tu­ni­té unique de prendre la pa­role, pour cri­ti­quer l’Union eu­ro­péenne comme pour for­mu­ler des pro­po­si­tions construc­tives, alors que les Eu­ro­péens sont confron­tés à des dé­fis in­ter­na­tio­naux d’une am­pleur in­édite (en ma­tière sé­cu­ri­taire, cli­ma­tique, com­mer­ciale, mi­gra­toire…) et où ils s’in­ter­rogent sur le rôle et la place de l’Eu­rope et de leurs pays dans la mon­dia­li­sa­tion. Tout doit être fait pour que cette op­por­tu­ni­té ci­vique soit plei­ne­ment sai­sie par le plus grand nombre.

Pa­nels et fo­rums. Le suc­cès es­pé­ré des consul­ta­tions ci­toyennes doit convaincre nos res­pon­sables po­li­tiques de la né­ces­si­té de don­ner la pa­role aux Fran­çais de ma­nière ré­gu­lière sur les en­jeux eu­ro­péens, en s’ap­puyant sur les réa­li­sa­tions concrètes les plus pro­met­teuses. Les dia­logues ci­toyens or­ga­ni­sés par la Com­mis­sion ou dans des pays comme l’Ir­lande ont ain­si vo­ca­tion à de­ve­nir la norme plu­tôt que l’ex­cep­tion.

Les ac­teurs de la so­cié­té ci­vile pro­mou­vant le dé­bat pu­blic sur l’Eu­rope au plus près des ci­toyens doivent bé­né­fi­cier d’un sou­tien ma­té­riel et mo­ral constant et même ren­for­cé en ces temps de contro­verses dé­mo­cra­tiques.

Au-de­là de consul­ta­tions ré­fé­ren­daires par na­ture ponc­tuelles, nous in­vi­tons les au­to­ri­tés gou­ver­ne­men­tales et com­mu­nau­taires à re­cou­rir plus sys­té­ma­ti­que­ment à des pa­nels ci­toyens ou à des fo­rums dé­li­bé­ra­tifs réunis­sant un échan­tillon re­pré­sen­ta­tif de Fran­çais ou d’Eu­ro­péens. Nous les in­vi­tons aus­si à com­man­der et à pu­blier ré­gu­liè­re­ment des son­dages en amont des grands choix et votes opé­rés par l’UE, et à rendre plus fa­ciles le lan­ce­ment et la re­prise des Ini­tia­tives ci­toyennes eu­ro­péennes ins­ti­tuées par le Trai­té de Lis­bonne.

Sou­li­gnons en­fin l’im­por­tance de pré­pa­rer la grande consul­ta­tion po­pu­laire pré­vue en mai 2019, c’est-à-dire les élec­tions au Par­le­ment eu­ro­péen, sur la base d’une ap­proche plei­ne­ment dé­mo­cra­tique. Ce­la sup­pose la dif­fu­sion mas­sive de toutes les in­for­ma­tions, la confron­ta­tion plu­ra­liste de forces po­li­tiques pré­sen­tant des can­di­dats à la pré­si­dence de la Com­mis­sion, puis le res­pect par les chefs d’Etat et de gou­ver­ne­ment du choix ex­pri­mé par les élec­teurs.

Les consul­ta­tions ci­toyennes sur l’Eu­rope sont à la fois une op­por­tu­ni­té ci­vique à sai­sir et un es­sai po­li­tique à trans­for­mer. Nous fe­rons tout pour que leur suc­cès et leur hé­ri­tage soient à la hau­teur des at­tentes de nos com­pa­triotes en fa­veur du dé­bat dé­mo­cra­tique ap­pro­fon­di qu’ap­pellent le fonc­tion­ne­ment et l’ave­nir de l’Union. Yves Ber­ton­ci­ni est pré­sident du Mou­ve­ment eu­ro­péen-France et Oli­vier Mous­son en est se­cré­taire gé­né­ral.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.