Al­tice s’al­lège en­core avant la conso­li­da­tion dans les té­lé­coms

Ces­sions et désen­det­te­ment res­tent à l’ordre du jour, alors que de grandes ma­noeuvres sont à nou­veau an­non­cées dans le sec­teur

L'Opinion - - Gilets Jaunes : Macron Cherche La Sortie - Mu­riel Motte t @mu­riel­motte

L’opé­ra­teur vend 49,9 % de son ré­seau de fibre op­tique SFR FTTH. Les ces­sions d’in­fra­struc­ture per­mettent au groupe très en­det­té d’en­cais­ser 4 mil­liards d’eu­ros de cash en quelques mois. VENTE DE LA MOI­TIÉ DE SON RÉ­SEAU de fibre op­tique va rap­por­ter 1,8 milliard d’eu­ros à Al­tice. Le deal conclu avec trois fonds, Al­lianz Ca­pi­tal Part­ners, Axa IM et Omers In­fra­struc­ture, est une bouf­fée d’oxy­gène fi­nan­cier pour le groupe de Pa­trick Dra­hi. Cette an­née, l’opé­ra­teur très en­det­té au­ra cé­dé ses ac­ti­vi­tés en Suisse, la moi­tié de ses py­lônes en France et au Por­tu­gal à KKR, ain­si que les tours de sa fi­liale do­mi­ni­caine Te­le­torres del Ca­ribe en oc­tobre. « Al­tice Eu­rope a été en me­sure de cris­tal­li­ser 8 mil­liards d’eu­ros de va­lo­ri­sa­tion de ses in­fra­struc­tures et d’ob­te­nir 4 mil­liards d’eu­ros de cash au to­tal », s’est fé­li­ci­té Pa­trick Dra­hi.

L’en­tre­pre­neur pro­fite de l’en­goue­ment des in­ves­tis­seurs gé­né­ré par l’ex­plo­sion du tra­fic sur les ré­seaux pour réa­li­ser ses plus beaux ac­tifs. Un ap­pel d’offres est d’ailleurs en cours pour le ré­seau de fibre de sa fi­liale Por­tu­gal Te­le­com. Et Al­tice s’est dit ou­vert à la ces­sion de parts dans le câble de SFR.

« Avec cette tran­sac­tion, nous créons l’un des plus gros dis­tri­bu­teurs de fibre jus­qu’au do­mi­cile (FTTH) en Eu­rope », a com­men­té Ma­lo Cor­bin, di­rec­teur fi­nan­cier d’Al­tice Eu­rope. Epau­lé de ses nou­veaux par­te­naires, le groupe va ac­cé­lé­rer sa pré­sence dans les villes moyennes et les zones ru­rales. Il compte y équi­per 5 mil­lions de foyers d’ici à 2022, contre 1 mil­lion fin 2018. Lui-même de­vien­dra un client comme un autre de SFR FTTH qui pro­po­se­ra ses in­fra­struc­tures à d’autres opé­ra­teurs.

Ef­fet de le­vier. Sur­tout, l’opé­ra­tion amé­liore un peu le pro­fil fi­nan­cier d’Al­tice Eu­rope, au­jourd’hui les­té de 30 mil­liards d’eu­ros de dettes, soit près de 6 fois son ré­sul­tat d’ex­ploi­ta­tion (ebit­da) 2017. « Au ni­veau de SFR, le cash gé­né­ré par cette ces­sion va per­mettre de ra­me­ner le le­vier de la dette de 3,8 fois l’ebit­da à 3,4 fois, es­time Jean-Re­né Me­du­ri, ana­lyste-cré­dit chez Spread Re­search. Pour Al­tice Luxem­bourg, qui dé­tient 100 % de l’opé­ra­teur, le ra­tio re­vien­dra de 5,1 à 4,8 fois. »

Ce désen­det­te­ment va de pair avec la re­con­quête des clients après trois an­nées noires. Au troi­sième tri­mestre, l’opé­ra­teur a ga­gné 378 000 clients dans le mo­bile et 166 000 dans le fixe. En France, il re­ven­dique plus d’un mil­lion de re­cru­te­ments de­puis le dé­but de l’an­née, « soit le nombre d’abon­nés per­dus de­puis trois ans », a com­men­té Pa­trick Dra­hi. Mais le chiffre d’af­faires porte les traces d’un en­vi­ron­ne­ment hy­per­con­curLA ren­tiel fait de pro­mo­tions. Il a re­cu­lé de 7,6 % au troi­sième tri­mestre tout comme le fa­meux « ar­pu », le re­ve­nu moyen par abon­né qui a fon­du de 35,9 à 31,70 eu­ros dans le fixe et de 25,8 à 22,4 dans le mo­bile. « Le groupe a beau­coup tra­vaillé sur la qua­li­té de son ré­seau et il a amé­lio­ré la re­la­tion client, no­tam­ment en in­ves­tis­sant dans les conte­nus », nuance Jean-Re­né Me­du­ri.

En chute libre cette an­née

(-75 %), l’ac­tion s’est re­dres­sée ven­dre­di (+15 %) mais avec une ca­pi­ta­li­sa­tion bour­sière in­fé­rieure à 3,3 mil­liards d’eu­ros au­jourd’hui, Al­tice Eu­rope est le pe­tit pou­cet bour­sier de la bande des quatre, même s’il est nu­mé­ro deux der­rière Orange en termes d’abon­nés. Quoi qu’il en soit, pour son di­rec­teur gé­né­ral, un re­tour à trois opé­ra­teurs « se fe­ra as­sez ra­pi­de­ment » en France. « La conso­li­da­tion a du sens », a ré­cem­ment com­men­té Alain Weill, alors que le groupe de Pa­trick Dra­hi a dé­jà été plu­sieurs fois à l’of­fen­sive ces der­nières an­nées. Quelques jours avant lui, le di­rec­teur fi­nan­cier d’Orange, Ra­mon Fer­nan­dez, avait es­ti­mé qu’il y « au(rait) une fe­nêtre de tir au pre­mier se­mestre 2019 ». A vos marques ! Com­ment cas­ser la vague des désa­bon­ne­ments ? A la peine dans le fixe et le mo­bile pour la pre­mière fois de­puis sa créa­tion, le groupe de Xa­vier Niel es­père re­con­qué­rir les Fran­çais avec sa nou­velle box. Après un abon­dant « tea­sing », celle-ci de­vrait être pré­sen­tée ce mar­di. Iliad, la mai­son-mère de Free, pro­met de la dis­rup­tion et des in­no­va­tions tech­no­lo­giques.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.