« Nous dé­fen­dons une éco­lo­gie non pu­ni­tive »

L'Opinion - - La Sélection De L’opinion - In­ter­view C.M.

MAIRE DE CAGNES-SUR-MER, LOUIS NÈGRE est pré­sident dé­lé­gué de la Mé­tro­pole Nice Côte d’Azur, pré­sident du Co­mi­té de pi­lo­tage Plan Cli­mat-Air-Ener­gie ter­ri­to­rial.

Les col­lec­ti­vi­tés lo­cales ont-elles un rôle à jouer dans la lutte contre le ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique ?

Bien sûr ! La loi ren­force le rôle des in­ter­com­mu­na­li­tés et les rend res­pon­sables de la coor­di­na­tion de la tran­si­tion éner­gé­tique. Pre­nez la Mé­tro­pole Nice Côte d’Azur, 15% des émis­sions de gaz à ef­fet de serre sont di­rec­te­ment is­sues des dé­ci­sions prises par l’in­ter­com­mu­na­li­té. Sur le tran­sport, le trai­te­ment des dé­chets, la dis­tri­bu­tion de l’éner­gie ou de la cha­leur… Et si on y in­tègre les liens in­di­rects avec l’ur­ba­nisme, les construc­tions ou les trans­ports en com­mun, ce taux passe à 50% ! Avec plus de 550 000 ha­bi­tants et 49 com­munes, la Mé­tro­pole est consciente de ses res­pon­sa­bi­li­tés.

Quelles me­sures concrètes a prises la Mé­tro­pole Nice Côte d’Azur ?

En 2012, nous avons lan­cé notre pre­mier Plan Cli­mat. Avec Au­to Bleue et Vé­lo Bleu, nous avons même été les pre­miers en France à dé­ve­lop­per l’au­to-par­tage élec­trique. Par­mi les autres ini­tia­tives : la ligne 2 du tram, l’uti­li­sa­tion de vé­hi­cules élec­triques par la Mé­tro­pole, l’op­ti­mi­sa­tion de l’éclai­rage élec­trique, les bâ­ti­ments per­for­mants… En 2019, la sta­tion d’épu­ra­tion de Cagnes-sur-Mer per­met­tra de ré­cu­pé­rer de l’éner­gie.

Cette po­li­tique a-t-elle pro­duit des ré­sul­tats pal­pables ?

Dans notre mix éner­gé­tique par exemple, les éner­gies re­nou­ve­lables pèsent dé­sor­mais 9% de la consom­ma­tion glo­bale, et 28% pour la seule élec­tri­ci­té.

Vous en­ga­gez main­te­nant un se­cond plan…

Oui, pour la pé­riode 2019-2024. Notre am­bi­tion est de ren­for­cer notre stra­té­gie lo­cale sur cinq axes : ré­duc­tion des émis­sions à ef­fet de serre, so­brié­té éner­gé­tique, dé­ploie­ment des éner­gies re­nou­ve­lables, qua­li­té de l’air, adap­ta­tion aux im­pacts cli­ma­tiques. Nous ve­nons de lan­cer une cam­pagne de par­ti­ci­pa­tion, pour que cha­cun puisse faire des pro­po­si­tions.

Nice vient d’être re­te­nue pour ex­pé­ri­men­ter les zones à faibles émis­sions...

La Mé­tro­pole Nice Côte d’Azur fait par­tie des quinze ter­ri­toires sé­lec­tion­nés. Nous dé­fen­dons une éco­lo­gie de ter­rain, concrète. Et qui n’est pas pu­ni­tive. Sur la Pro­me­nade des An­glais, un sys­tème de contrôle vi­déo au­to­ma­ti­sé nous per­met­tra de li­mi­ter la cir­cu­la­tion, avec comme ob­jec­tif d’in­ter­dire en bord de mer les ca­mions – ceux qui ne livrent pas. Il s’agit d’une ex­pé­ri­men­ta­tion. Dans le même temps, les com­munes de la Mé­tro­pole vont étu­dier quel pour­rait être, au-de­là de la Pro­me­nade des An­glais, le pé­ri­mètre per­ti­nent de cette zone à faibles émis­sions.

Pour­quoi avoir si­gné le Pacte Fi­nance-Cli­mat ?

A l’ini­tia­tive de Chris­tian Es­tro­si, le pré­sident de la Mé­tro­pole, le con­seil mé­tro­po­li­tain a re­çu le cli­ma­to­logue Jean Jou­zel et l’éco­no­miste Pierre Lar­rou­tu­rou. Dans leur Pacte Fi­nance-Cli­mat, ils pro­posent que des ou­tils fi­nan­ciers soient mis en place pour in­ves­tir mas­si­ve­ment dans la re­cherche et la lutte contre le ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique en Eu­rope, en Afrique et dans tout le pour­tour mé­di­ter­ra­néen. Ils comptent faire adop­ter ce pacte lors de la COP24, ou­verte ce 3 dé­cembre, en Po­logne. La Mé­tro­pole a si­gné, ain­si que plu­sieurs par­le­men­taires des Alpes-Ma­ri­times dont, Loïc Dom­bre­val, Lau­rence Tras­tourIs­nart et Ma­rine Bre­nier. Avec tous les ac­teurs lo­caux, les 49 maires de la Mé­tro­pole Nice Côte d’Azur ont une vraie vo­lon­té éco­lo­giste, mieux, un bi­lan et des pro­jets.

SI­PA PRESS

Louis Nègre, maire de Ca­gnes­sur-Mer et pré­sident dé­lé­gué de la Mé­tro­pole Nice Côte d’Azur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.