Les risques de dé­bor­de­ment in­quiètent aus­si en pro­vince

L'Opinion - - Macron Face À L’hyper-violence - Ra­phaël Proust t @ra­phael­proust

SA­ME­DI, TOUS LES RE­GARDS SE­RONT BRA­QUÉS de nou­veau vers la ca­pi­tale où l’exé­cu­tif s’at­tend à une autre jour­née de vio­lences à l’oc­ca­sion du « qua­trième acte » du mou­ve­ment des Gi­lets jaunes. Les ap­pels au calme ont beau se mul­ti­plier, Pa­ris se pré­pare au pire. Une in­quié­tude qui s’étend dé­sor­mais à tout le pays car, si les images des af­fron­te­ments et des des­truc­tions cau­sées par les ma­ni­fes­tants près de l’Arc de triomphe tournent en boucle, de nom­breuses villes en ré­gion ont éga­le­ment été le théâtre de scènes de vio­lence to­ta­le­ment in­ha­bi­tuelles.

Après avoir consta­té, di­manche à Pa­ris, l’éten­due des dé­gâts cau­sés par la ma­ni­fes­ta­tion de la veille, Em­ma­nuel Ma­cron s’est d’ailleurs ren­du mar­di soir au Puy-en-Ve­lay. Un dé­pla­ce­ment sur­prise jus­ti­fié par l’in­cen­die de la pré­fec­ture de Haute-Loire par un groupe de per­sonnes ani­mées de la vo­lon­té « de por­ter sé­vè­re­ment at­teinte à l’in­té­gri­té phy­sique des forces de l’ordre, voire de tuer », a af­fir­mé le pré­fet Yves Rous­set.

Ce der­nier a éga­le­ment dé­cla­ré au Point que « les me­neurs au­raient dé­ci­dé de s’at­ta­quer aux villes moyennes comme Le Puy-enVe­lay, où il n’y a pas de com­pa­gnie de CRS pour ré­pli­quer aux cas­seurs ». Si l’évé­ne­ment a cho­qué dans la ci­té d’or­di­naire tran­quille, il était pour­tant loin d’être iso­lé puisque la plu­part des pré­fec­tures en France ont été la cible d’in­tru­sions ou de ten­ta­tives d’in­tru­sions, se­lon des sources po­li­cières syn­di­cales.

In­quié­tude. Char­le­ville-Mé­zières, SaintA­vold, Saint-Etienne, Brest, Tarbes, Nar­bonne, Le Havre, Bor­deaux, Nice, Nantes… Des di­zaines de villes ont été tou­chées à des de­grés di­vers par des in­ci­dents en marge des dé­fi­lés de sa­me­di der­nier. Des af­fron­te­ments entre Gi­lets jaunes et forces de l’ordre ont été consta­tés jusque dans des pe­tites com­munes. C’est ain­si qu’au Pou­zin, dans l’Ar­dèche, les quelque 3 000 ha­bi­tants ont as­sis­té à des heurts ayant fait 22 bles­sés dont 19 gen­darmes, rap­porte Le Dau­phi­né. De quoi for­te­ment in­quié­ter les élus lo­caux qui ont été nom­breux, ces der­niers jours, à de­man­der des gestes de la part du gou­ver­ne­ment.

Les an­nonces d’Edouard Phi­lippe n’ont d’ailleurs pas vrai­ment convain­cu les maires de l’as­so­cia­tion Villes de France, qui re­pré­sente les com­munes de 15 000 à de 100 000 ha­bi­tants. Ils ont de­man­dé jeu­di la te­nue d’un « Gre­nelle du pou­voir d’achat et de la tran­si­tion éco­lo­gique » afin de « mettre tous les ac­teurs au­tour de la table pour trou­ver des so­lu­tions concrètes et du­rables pour les Fran­çais [...], sous ré­serve que les ma­ni­fes­ta­tions à ve­nir se dé­roulent sans vio­lence et dans le res­pect de l’ordre ré­pu­bli­cain ».

D’autres élus ont pris les de­vants, à l’image du maire LR de Saint-Etienne Gaël Per­driau qui ou­vri­ra, dès lun­di, « une consul­ta­tion ci­toyenne sous la forme de ca­hiers de do­léances afin que cha­cun puisse s’ex­pri­mer ». Di­vers pré­fets ont éga­le­ment re­çu des dé­lé­ga­tions de Gi­lets jaunes pour ten­ter d’apai­ser la si­tua­tion. Sans suc­cès, la plu­part du temps.

Si les ap­pels à ne pas ma­ni­fes­ter à Pa­ris, où une marche pour le cli­mat est éga­le­ment pré­vue, étaient sui­vis d’ef­fet, c’est bien en ré­gion que l’on me­su­re­rait la dé­ter­mi­na­tion des ma­ni­fes­tants à pour­suivre leur mou­ve­ment. Car la co­lère qui s’y est ma­ni­fes­tée de ma­nière in­édite sa­me­di der­nier semble bien loin d’être re­tom­bée.

Au Pou­zin, dans l’Ar­dèche, les quelque 3000 ha­bi­tants ont as­sis­té à des heurts ayant fait 22 bles­sés dont 19 gen­darmes

SI­PA PRESS

Blo­cage de Gi­lets jaunes à Bour­goin-Jal­lieu, dans l’Isère.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.