Le co­mi­té lo­cal de la Fna­ca sou­haite fé­dé­rer ses sym­pa­thi­sants

L'Yonne Républicaine (publicaine) - - Sénonais Vie Locale -

Le co­mi­té Fna­ca (*) de Pa­ron, ses en­vi­rons et pays du Gâtinais se réuni­ra mar­di en as­sem­blée gé­né­rale, à 14 h 30 à la salle po­ly­va­lente Ro­ger­Treillé. Créée en 1983, l’as­so­cia­tion re­groupe au­jourd’hui 81 adhé­rents et une cin­quan­taine de sym­pa­thi­sants. Son pré­sident Claude Ca­reye fait le point.

Comment le co­mi­té Fna­ca est-il per­çu au­jourd’hui ?

Il n’y a pas for­cé­ment d’a prio­ri contre la Fna­ca, mais ce­la n’in­té­resse pas les gens. Le corps en­sei­gnant fait par­ti­ci­per les en­fants lors des cé­ré­mo­nies ou pour un de­voir de mé­moire.

Le vieillis­se­ment des adhé­rents pose-t-il un pro­blème ?

La tranche d’âge est d’en­vi­ron 85 ans pour les plus an­ciens et 76 pour les jeunes. Une nou­velle loi vient de pro­lon­ger le temps de pré­sence en Al­gé­rie jus­qu’en juillet 1964. Ce­la ouvre la de­mande de la carte et de la re­traite d’an­cien com­bat­tant à un plus grand nombre et peut nous ame­ner de nou­veaux adhé­rents plus jeunes, avoir un ef­fet dé­clen­cheur.

Et la place des sym­pa­thi­sants ?

Nous ap­por­tons un sou­tien mo­ral, ju­ri­dique et par­fois fi­nan­cier à nos adhé­rents et aux veuves, mais la vie du co­mi­té est sur­tout fes­tive et crée du vrai lien so­cial. Les sym­pa­thi­sants ne sont pas des an­ciens com­bat­tants. Ils nous re­joignent lors de re­pas ou de voyages. À nous de nous adap­ter et de les fé­dé­rer au sein de l’as­so­cia­tion. Leur place est pri­mor­diale pour le de­ve­nir du co­mi­té.

(*) Fé­dé­ra­tion na­tio­nale des an­ciens com­bat­tants en Al­gé­rie, Ma­roc et Tu­ni­sie.

PRÉ­SIDENT. Claude Car­reye.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.