Le groupe sco­laire des Champs d’Aloup se­ra agran­di au cours de l’été

L’extension pro­fi­te­ra à l’école ma­ter­nelle Paul­Bert, hé­ber­gée au sein du groupe sco­laire de­puis l’in­cen­die de ses lo­caux en 2014.

L'Yonne Républicaine (Sénonais) - - La Une - Franck Mo­rales franck.mo­rales@cen­tre­france.com

Ins­tal­lée de­puis l’in­cen­die de 2014 dans les lo­caux du groupe sco­laire des Champs-d’Aloup, l’école ma­ter­nelle Paul-Bert dis­po­se­ra d’un es­pace plus vaste en no­vembre.

Le groupe sco­laire des Champs­D’Aloup se­ra en chan­tier tout au long de l’été et une bonne par­tie du qua­trième tri­mestre. Pé­riode re­te­nue par la mu­ni­ci­pa­li­té sé­no­naise pour construire une salle de mo­tri­ci­té dans le pro­lon­ge­ment de l’aile gauche de l’éta­blis­se­ment qui hé­berge les ma­ter­nelles de l’école Paul­Bert incendiée en 2014 et ra­sée en 2017.

« Nous al­lons construire un en­semble mo­du­laire de 80 m2 à l’ar­rière du bâ­ti­ment pour un mon­tant de 138.500 eu­ros hors taxe, dé­taille Pas­cale Lar­ché, ad­jointe au maire de Sens en charge des af­faires sco­laires. Cette solution per­met de rac­cour­cir les dé­lais de li­vrai­son, at­ten­due en no­vembre, sans gê­ner l’ac­ti­vi­té sco­laire. Et de ré­pondre aux normes vi­sant à ré­duire la consom­ma­tion d’éner­gie pri­maire des bâ­ti­ments neufs. »

La mise en chan­tier avait dé­jà été an­non­cée à l’au­tomne der­nier en séance du conseil en ré­ponse au groupe d’opposition du Bon Sens qui dé­non­çait alors « la non­re­cons­truc­tion de l’école ma­ter­nelle Paul­Bert » et s’in­ter­ro­geait sur « l’uti­li­sa­tion des in­dem­ni­sa­tions de l’as­su­rance ».

An­ti­ci­pant de nou­velles cri­tiques de l’opposition lors de la séance du 18 juin, Pas­cale Lar­ché rap­pelle que la Ville « a fait le choix de ne pas re­cons­truire dans un quar­tier dé­jà bien pour­vu en éta­blis­se­ments sco­ laires con­trai­re­ment à d’autres sec­teurs ». Elle pré­cise que « la mu­ni­ci­pa­li­té n’a eu de cesse, de­puis trois ans, d’amé­lio­rer les condi­tions d’ac­cueil des ma­ter­nelles à l’école des Champsd’Aloup ».

Cet ef­fort reste mo­deste de­puis 2014 puisque se si­tuant à hau­teur de 38.000 eu­ros. « Ce­la in­tègre la réa­li­sa­tion d’un sas pour ac­cé­der aux toi­lettes pour 15.000 eu­ros, des pe­tits tra­vaux pour 12.000 eu­ros, l’ins­tal­la­tion d’un vi­sio­phone pour 8.000 eu­ros et la prise en charge des ré­centes dé­gra­da­tions es­ti­mées à 3.000 eu­ros, égrène l’ad­jointe au maire. La prime d’as­su­rance consé­cu­tive à l’in­cen­die de l’école en 2014 a ser­vi au désa­mian­tage et à la dé­mo­li­tion des lo­caux si­nis­trés. »

Les dé­penses en­ga­gées en 2018 se­ront plus consé­quentes, près de 400.000 eu­ros, com­pre­nant en plus de la salle de mo­tri­ci­té, la ré­fec­tion de la toi­ture (250.000 eu­ros) et l’ins­tal­la­tion de jeux dans la cour (10.000 eu­ros).

Quelque peu contra­riée par les états d’âme d’un di­rec­teur d’éta­blis­se­ment sur le dé­part, ac­cu­sant pu­bli­que­ment la mu­ni­ci­pa­li­té « de ne rien faire pour les écoles », Ma­rie­Louise Fort, maire de Sens, sou­ligne que « l’en­ve­loppe consa­crée à l’en­fance et à l’édu­ca­tion avoi­sine près de 13 % du bud­get 2018. » Elle ré­af­firme aus­si « la vo­lon­té mu­ni­ci­pale d’ac­com­pa­gner les en­fants sé­no­nais, de la nais­sance à l’âge adulte, par l’émer­gence de pro­jets trans­ver­saux qui dé­passent le simple cadre de l’ins­truc­tion. »

400.000 eu­ros pour l’école ma­ter­nelle Paul­Bert en 2018

PHO­TO D’AR­CHIVES

ÉCOLES. Le groupe sco­laire des Champs-d’Aloup hé­berge de­puis quatre ans l’école ma­ter­nelle Paul-Bert dont les lo­caux ont été in­cen­diés en 2014 et to­ta­le­ment ra­sés en 2017.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.