Un ar­rê­té mu­ni­ci­pal et des ques­tions

Auxerre veut in­ter­dire le tra­fic noc­turne des poids lourds

L'Yonne Républicaine (Sénonais) - - Yonne Actualités - No­ra Gut­ting no­ra.gut­ting@cen­tre­france.com

Re­tour sur la dé­ci­sion prise par Guy Fé­rez, maire d’Auxerre, d’in­ter­dire la cir­cu­la­tion des poids lourds de plus de 7,5 tonnes sur l’en­semble de l’ag­glo­mé­ra­tion à par­tir de lun­di avec des ac­teurs di­rects et in­di­rects du dos­sier.

Phi­lippe De­mon­teix, dé­lé­gué régional Bour­gogne de la fé­dé­ra­tion na­tio­nale des trans­por­teurs rou­tiers, a ap­pris la nou­velle hier. « C’est un prin­cipe ar­chaïque de dire “On in­ter­dit les ca­mions” sans sa­voir quels types de vé­hi­cules rentrent et quelle éco­no­mie ils ir­riguent. »

En mai­rie auxer­roise, la ques­tion de sa­voir com­bien de ca­mions se­ront im­pac­tés par l’ap­pli­ca­tion de l’ar­rê­té (*) reste sans ré­ponse. « Mais cet ar­rê­té n’est pas pris pour pu­nir les gens. On fe­ra en sorte que les grands équi­libres éco­no­miques auxer­rois soient res­pec­tés. »

Entre in­quié­tude et an­ti­ci­pa­tion

Pas de quoi ras­su­rer le porte­pa­role de la FNTR. « Par où vont pas­ser les ca­mions qui font Cla­me­cy/Troyes ? In­ter­dire le pas­sage dé­porte la ques­tion dans les com­munes pé­ri­phé­riques. » Le maire de Cou­langes­la­Vi­neuse, Da­niel Gi­rard, ne di­ra pas le contraire.

« On est dé­jà la vé­ri­table dé­via­tion d’Auxerre pour les ca­mions qui re­joignent la N 151 et D 606. Je conçois la nui­sance des ha­bi­tants de la route de Tou­cy. Notre centre­bourg est contour­né par la pro­me­nade nord, mais ça abîme la voi­rie », rap­pelle l’élu lo­cal. « Le trans­port, ce n’est pas sim­ple­ment de la nui­sance, rap­pelle éga­le­ment Phi­lippe De­mon­teix. Il s’agit de flui­di­fier l’éco­no­mie. »

Anthony Li­bault, pré­sident de l’Union dé­par­te­men­tale des bou­lan­gers­pâ­tis­siers de l’Yonne : « On se fait li­vrer de la fa­rine en vrac ou par sac de 25 kg : oui, on risque d’être concer­nés si on ne peut pas re­ce­voir notre ma­tière pre­mière en de­hors des heures d’ou­ver­ture des bou­tiques. Va­t­il y avoir des dé­ro­ga­tions pour l’ali­men­taire ? » Le groupe Schie­ver, en­tre­prise spé­cia­li­sée dans la grande dis­tri­bu­tion dont le siège so­cial est à Aval­lon, prend les de­vants. « Nous sommes en train de ré­flé­chir à comment or­ga­ni­ser la tour­née des ca­mions dans toute la zone. »

(*) Contac­tée hier, la pré­fec­ture, qui at­tend les do­cu­ments con­cer­nant l’ar­rê­té, n’a pas sou­hai­té se pro­non­cer sur le dos­sier.

ILLUS­TRA­TION JÉ­RÉ­MIE FULLERINGER

TRA­FIC. « Le trans­port, ce n’est pas sim­ple­ment de la nui­sance, rap­pelle éga­le­ment Phi­lippe De­mon­teix. Il s’agit de flui­di­fier l’éco­no­mie. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.