Pri­son avec sur­sis pour une pe­tite tra­fi­quante de drogue

L'Yonne Républicaine (Sénonais) - - Yonne - Cin­dy Bon­naud

À la barre du tri­bu­nal cor­rec­tion­nel d’Auxerre, jeu­di, la mère de fa­mille de 33 ans sem­blait stres­sée. Gê­née. Mal à l’aise. Ses mains tra­his­saient d’ailleurs son an­xié­té, sous les ques­tions du pré­sident du tri­bu­nal.

Elle com­pa­rais­sait pour tra­fic de stu­pé­fiants, à Aval­lon, entre juillet 2016 et juillet 2018. La tren­te­naire a été ar­rê­tée l’été der­nier, lors d’un coup de fi­let me­né par les mi­li­taires de la bri­gade de re­cherches d’Aval­lon. Une jeune femme de 27 ans a d’ailleurs été condam­née à une peine ferme en com­pa­ru­tion im­mé­diate le 2 août dans cette même af­faire. Une bonne amie de la tren­te­naire. « Son four­nis­seur lui don­nait tou­jours plus gros. C’est pas que j’ai vou­lu l’ai­der mais bon… », as­sure la pré­ve­nue.

À la fois consom­ma­trice et tra­fi­quante, elle était un élec­tron du ré­seau. « J’en ai pris pour pou­voir vendre un pe­tit peu, pour ma consom­ma­tion. » « C’était du pe­tit com­merce pour vous ? », de­mande le juge. « Oui, c’est ça, lâche­t­elle spon­ta­né­ment. J’ai vu que ça fai­sait de l’ar­gent fa­cile. Je vou­lais faire des tra­vaux chez moi, de la pein­tu­ re… » « Et tra­vailler, vous y avez pen­sé ? Vous êtes asth­ma­tique, ma­lade et vous fu­mez ça ? »

Elle af­firme n’avoir eu que « quatre ou cinq clients. On fu­mait en­semble au dé­but ». Et puis après il y a eu les dé­pan­nages. « Mais ce n’était vrai­ment pas beau­coup. Ça me ser­vait à faire quelques courses. »

« Ba­na­li­sa­tion »

Pour la sub­sti­tute du pro­cu­reur, l’Aval­lon­naise « mi­ni­mise son im­pli­ca­tion. De­vant les gen­darmes, vous aviez par­lé d’une di­zaine de clients. » Du­rant la per­qui­si­tion de son do­mi­cile, une cen­taine de grammes de can­na­bis (ré­sine et herbe) par­fois condi­tion­née a été dé­cou­verte. « Il y a une ba­na­li­sa­tion du tra­fic de stu­pé­fiants. Elle a fait des bé­né­fices qui lui ont per­mis de s’of­frir des ex­tras », as­sure la re­pré­sen­tante du par­quet, qui re­quiert dix mois de pri­son avec sur­sis et mise à l’épreuve pen­dant deux ans, avec obli­ga­tions de tra­vailler et de soins. Le tri­bu­nal l’a condam­née à huit mois de pri­son avec sur­sis et mise à l’épreuve pen­dant deux ans, avec les mêmes obli­ga­tions.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.