Rya­nair consent à payer sa dette

L'Yonne Républicaine (Sénonais) - - France & Monde Actualités -

Un Boeing 737 sai­si et ses pas­sa­gers for­cés de dé­bar­quer.

Les au­to­ri­tés fran­çaises ont em­ployé la ma­nière forte à Bor­deaux pour ob­te­nir de la com­pa­gnie ir­lan­daise à bas coût Rya­nair qu’elle consente à rem­bour­ser 525.000 eu­ros de sub­ven­tions ju­gées illé­gales. La der­nière lettre de mise en de­meure avait été en­voyée à la com­pa­gnie le 28 mai. Étant res­tée sans ré­ponse, une re­quête d’or­don­nance de sai­sie a été dé­po­sée au­près du juge de l’exé­cu­tion des peines du tri­bu­nal de Bor­deaux.

L’avion, es­ti­mé à 98 mil­lions de dol­lars, a été im­mo­bi­li­sé pour contraindre la com­pa­gnie à rem­bour­ser des aides ver­sées dans le cadre de l’ac­ti­vi­té de la com­pa­gnie sur l’aé­ro­port d’An­gou­lême de 2008 à 2009 et ju­gées illé­gales par la Com­mis­sion eu­ro­péenne en juillet 2014.

Rya­nair avait rem­bour­sé la moi­tié des sub­ven­tions (plus de 900.000 eu­ros en tout), mais avait re­fu­sé jusque­là de payer les 525.000 eu­ros res­tants. Hier, la com­pa­gnie a fi­na­le­ment consen­ti à ver­ser la somme qu’elle de­vait et a pu ré­cu­pé­rer son avion sai­si la veille.

Le pré­sident du syn­di­cat mixte des aé­ro­ports de Cha­rente, Di­dier Villat, a confir­mé le paie­ment. « Je suis content, content d’être dans la peau du pe­tit qui fait va­loir le droit. » « Ils ont ten­té de né­go­cier. Quelle mes­qui­ne­rie, mais on ne fe­ra pas ap­pel », a­t­il ajou­té en sou­riant.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.