Des ca­hiers de do­léances à Joi­gny

L'Yonne Républicaine (Sénonais) - - Yonne Actualités -

Ber­nard Mo­raine, maire de Joi­gny, a été, hier, l’un des pre­miers maires de l’Yonne à l’an­non­cer.

« En cette pé­riode de tur­bu­lences ini­tiée par le mou­ve­ment des gi­lets jaunes et face à la dif­fi­cul­té de nos gouvernants à y ré­pondre de fa­çon concrète », ana­lyse l’élu DVG, la Ville de Joi­gny ouvre des ca­hiers de do­léances. Une adresse mail est opé­ra­tion­nelle de­puis hier après­mi­di, tan­dis qu’un ca­hier est à la dis­po­si­tion des ha­bi­tants, en mai­rie. Le dis­po­si­tif est en place jus­qu’au 15 jan­vier.

« Hu­ma­nisme »

« Nous nous en­ga­geons à faire re­mon­ter les in­for­ma­tions et pro­po­si­tions des Jo­vi­niens sans prendre par­ti, sans ju­ger ni contre­dire. Charge en­suite à l’État de ré­col­ter et de syn­thé­ti­ser ces re­mon­tées », an­nonce Ber­nard Mo­raine. Une condi­tion : « Nous in­ter­di­sons l’ano­ny­mat. »

Pour­quoi ce choix de la part de la mu­ni­ci­pa­li­té ? « Nous, élus des pe­tites ou grandes villes, sommes des pas­seurs de mes­sages entre deux camps qui ne se com­prennent plus », consi­dère le maire. « Les com­munes et leurs élus sont des ac­teurs ir­rem­pla­çables dans le quo­ti­dien des fran­çais, les ar­ti­sans pa­tients et dé­ter­mi­nés de la culture, de la sé­cu­ri­té mais aus­si de la so­li­da­ri­té. C’est ce que j’ap­pelle l’hu­ma­nisme de proxi­mi­té. »

Ni­co­las So­ret, pre­mier ad­joint, pré­sident de l’in­ter­com­mu­na­li­té, pré­vient : « Nous glis­se­rons une prise de po­si­tion de la mu­ni­ci­pa­li­té, au mi­lieu de celles des ha­bi­tants. Car nous aus­si on a des choses à pro­po­ser pour sor­tir de ce conflit par le haut. »

IL­LUS­TRA­TION JÉ­RÉ­MIE FULLERINGER

« TUR­BU­LENCES ». La Ville de Joi­gny re­cueille les pro­po­si­tions et do­léances des ha­bi­tants.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.