La ville de Mi­gennes « ne doit pas se di­vi­ser au su­jet de l’Es­cale »

L'Yonne Républicaine (Sénonais) - - Centre Yonne Actualités - So­phie Tho­mas

Cette ren­trée de jan­vier est mar­quée, pour le ca­ba­ret l’Es­cale, par la po­lé­mique née après le re­trait des murs du ca­ba­ret des por­traits d’Édith Piaf et de Jacques Brel. Elle s’est même in­vi­tée à la cé­ré­mo­nie des voeux du maire de Mi­gennes, Fran­çois Bou­cher, ven­dre­di 4 jan­vier (notre édi­tion de sa­me­di) à la salle… Jacques-Brel.

Voi­ci quelques jours, une deuxième lettre ou­verte a été adres­sée à l’élu, après celle de l’ar­tiste Gé­rard­An­dré (qui l’a en­voyée le 21 dé­cembre, ndlr). Cette autre lettre a été ré­di­gée par la Mi­gen­noise Anne­Ma­rie Del­croix, fille de Mi­chel Watte­ lier qui fut le fon­da­teur de l’Es­cale.

600 si­gna­tures sur la pétition

« Je pense que l’Es­cale est une ri­chesse pour la ville et qu’elle ne doit pas se di­vi­ser à son su­jet », écrit Anne­Ma­rie Del­croix. « Les deux por­traits de Jacques Brel et Édith Piaf ne sont­ils pas le sym­bole de cette al­liance aty­pique qui a don­né lieu à cette vi­trine pour Mi­gennes ? Trou­vons les moyens d’al­lier l’an­cien et le mo­derne, de gar­der in­tacte la mé­moire de l’Es­cale en n’ef­fa­çant au­cun de ses pro­ta­go­nistes. »

D’autre part, la pétition lan­cée par Gé­rard­An­dré en même temps que l’en­voi de la lettre ou­verte au maire cir­cule tou­jours. L’au­teur­com­po­si­teur­in­ter­prète, di­rec­teur du Théâtre de la Clo­se­rie d’Etais­la­Sau­vin, de­mande « le ré­ac­cro­chage, à leur em­pla­ce­ment d’ori­gine, des deux grands por­traits d’art, dé­di­ca­cés, de Jacques Brel et d’Edith Piaf. » Ce lun­di 7 jan­vier, la pétition avait re­cueilli en­vi­ron 600 si­gna­tures. Gé­rardAn­dré in­dique que des té­moi­gnages de sou­tien lui par­viennent. Il cite cet homme : « J’ai si­gné la pétition et je ne de­mande pas, pour faire place aux jeu­ nes, de dé­bou­lon­ner la sta­tue de Mon­taigne de­vant l’Hô­tel de Clu­ny à Pa­ris ni les por­traits des deux grands chan­teurs à Mi­gennes. »

Gé­rard­An­dré pro­met en­fin : « Pro­chai­ne­ment, je pu­blie­rai d’autres poi­gnants et par­fois cin­glants com­men­taires à l’égard de la mu­ni­ci­pa­li­té. » Mu­ni­ci­pa­li­té qui, par la voix du maire Fran­çois Bou­cher, a plu­sieurs fois fait sa­voir ­ en con­seil mu­ni­ci­pal, lors des voeux ­ qu’elle ne re­vien­drait pas sur sa dé­ci­sion de faire évo­luer la dé­co­ra­tion du site, dont elle est pro­prié­taire de­puis 2001. ■

AR­CHIVES

SITE. Le ca­ba­ret est pro­prié­té de la Ville de Mi­gennes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.