AC­TUA­LI­TÉ AR­TY

GA­LE­RIE HUSSENOT : «SUR FACE» PRE­MIER SO­LO SHOW DE MAR­TIN D’OR­GE­VAL DE­PUIS 2016

Méthode 80 - 20 - - LA REDIFF INTERDITE -

Du 3 no­vembre 2018 au 12 jan­vier 2019, la ga­le­rie Hussenot pré­sente «SUR FACE» de Mar­tin d’Or­ge­val, pre­mier so­lo show de l’ar­tiste de­puis son ex­po­si­tion à la Mai­son Eu­ro­péenne de la Pho­to­gra­phie en 2016.

Le tra­vail de Mar­tin d’Or­ge­val s’adresse à nos sens et à notre ima­gi­na­tion. En 2016 sa grande ex­po­si­tion in­ti­tu­lée «Re­voir» à la Mai­son Eu­ro­péenne de la Pho­to­gra­phie, a été un ac­com­plis­se­ment cer­tain pour l’ar­tiste.

Il y pré­sen­tait des pho­to­gra­phies abs­traites, in­vi­tant le spec­ta­teur à la contem­pla­tion d’élé­ments simples, ca­chés, in­ache­vés, lais­sant la part belle au rêve et à l’al­lu­sion.

De­puis, l’ar­tiste est en quête d’ou­ver­ture et cherche à se li­bé­rer du tra­vail en sé­rie. Dans ses nou­velles pho­to­gra­phies, il nous montre des si­tua­tions à la fois ano­dines et étranges qui nous re­tiennent et nous in­ter­rogent par leur beau­té hyp­no­ti­sante. Ses oeuvres sont spi­ri­tuelles plus qu’in­for­ma­tives, sug­ges­tives plus que do­cu­men­taires, énig­ma­tiques plus qu’évi­dentes.

Éric Hussenot, qui col­la­bore pour la qua­trième fois avec Mar­tin d’Or­ge­val, pré­sente une quin­zaine de pho­to­gra­phies ré­centes de l’ar­tiste, l’unique pho­to­graphe fran­çais ex­po­sé dans la pro­gram­ma­tion de la ga­le­rie.

Dans cette nou­velle ex­po­si­tion, l’ar­tiste nous dé­voile son amour pour la lu­mière, pré­sente dans cha­cune de ses oeuvres, pour frap­per la ma­tière, conqué­rir le sup­port et don­ner vie à la créa­tion.

Les pho­to­gra­phies de Mar­tin d’Or­ge­val et le titre de l’ex­po­si­tion lui-même sont au­tant d’in­dices qui viennent confir­mer cette im­por­tance vis­cé­rale que re­pré­sente la lu­mière dans sa dé­marche ar­tis­tique

Par­tout, la lu­mière ca­resse, en­va­hit la sur­face, la coupe en deux et l’ouvre ‒ sur les pro­fon­deurs de la ma­tière et du temps

La ga­le­rie Hussenot est heu­reuse d’an­non­cer sa par­ti­ci­pa­tion à IN­DE­PENDENT BRUS­SELS, avec cinq ar­tistes in­ter­na­tio­naux, stand 3_6 du 8 au 11 no­vembre 2018.

Les oeuvres de Kirs­ten Ever­berg, Luis Flores, Ga­vin Ke­nyon, Josh Man­nis et Eli Ping com­posent la pro­po­si­tion de la ga­le­rie Hussenot pen­dant la foire In­de­pendent à Bruxelles, du 8 au 11 no­vembre 2018, au stand 3_6.

Dans ses nou­velles pein­tures, Kirs­ten Ever­bergs’est ins­pi­rée du ro­man Sa Ma­jes­té des Mou­chesde William Gol­ding. Pour cette nou­velle sé­rie, Ever­berg crée un en­vi­ron­ne­ment presque psy­cho­trope qui plonge le spec­ta­teur dans une at­mo­sphère évo­quant la na­ture mou­vante de la per­cep­tion. Elle dé­crit cette mé­moire vi­suelle plu­rielle en su­per­po­sant les ma­té­riaux et en mul­ti­pliant les ex­pé­riences de vi­sion.

Luis Flores, tra­vaille ex­clu­si­ve­ment la tech­nique du cro­chet et s’in­té­resse ri­gou­reu­se­ment qu’à un su­jet : l’au­to­por­trait. Ins­tal­lées dans des si­tua­tions in­con­grues et par­fois trou­blantes, Luis ha­bille ses sculp­tures avec les mêmes vê­te­ments que lui-même porte tous les jours don­nant une sen­sa­tion de réa­li­té à la scène !

Ga­vin Ke­nyon est re­con­nu pour ses re­cherches an­thro­po­mor­phiques en bé­ton mou­lé et cé­ra­miques. Il réa­lise ses sculp­tures en bour­rant de bé­ton des pièces de vê­te­ments, des chaus­sures, des sacs... dans des ma­tières tels que le ve­lours ou la fausse four­rure !

Josh Man­nis dé­voile dans ses des­sins des com­po­si­tions com­plexes qui main­tiennent l’oeil dans une po­si­tion in­stable et une in­ter­pré­ta­tion va­cillante ! Plu­tôt qu’une al­lé­go­rie à mes­sage, ses des­sins semblent sur­gir d’une réa­li­té à la fois psy­ché­dé­lique et an­xieuse...

Eli Ping pro­duit des formes qui semblent être le ré­sul­tat de dis­tor­sions or­ga­niques, de pres­sions exer­cées sur des mem­branes ou ori­fices. Elles nous ra­mènent à une ap­proche or­ga­nique et nous plongent dans une vi­sion pu­re­ment sexuelle ! Dé­cou­vrez son tra­vail sur notre stand à In­de­pendent Brus­sels jus­qu’à di­manche.

Éric Hussenot, pas­sion­né de pein­ture contem­po­raine, dé­fend de­puis dix ans 15 ar­tistes in­ter­na­tio­naux qu’il ex­pose dans son « white cube » mo­nu­men­tal au coeur du Ma­rais.

Grand es­pace à la confi­gu­ra­tion ex­cep­tion­nelle d’une hau­teur sous pla­fond de 12 mètres et un mur d’ex­po­si­tions de plus de 100 mètres car­rés, la ga­le­rie Hussenot est ins­tal­lée dans une an­cienne fon­de­rie, bai­gnée de lu­mière na­tu­relle pro­duite par une ver­rière pleine sur­face.

Pro­chaine ex­po­si­tion : « SUR FACE » de Mar­tin d’Or­ge­val du 3 no­vembre 2018 au 12 jan­vier 2019.

Image prin­ci­pale : «Nuit Neige Rouge», 2016, Ar­chi­val pig­ment print, 100 x 126,5 cmImage ci-des­sus : «Fra­cas (Fran­cois Ma­rie)», 2018, Pa­ris

Image prin­ci­pale :Vue de la foire In­de­pendent Brus­selsImage au-des­sus : Por­trait d’Éric Hussenot ©Jean Pi­con

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.