La pos­si­bi­li­té et le de­voir d’amé­lio­rer votre vie re­la­tion­nelle !

Méthode 80 - 20 - - SÉDUCTION -

Ce n’est un se­cret pour per­sonne. Maî­tri­ser l’art de la sé­duc­tion vous per­met d’at­teindre des ho­ri­zons In­édites. Conqué­rir la per­sonne convoi­tée. Pi­men­ter son quo­ti­dien par de pe­tites ac­tions dont on n’a pas l’ha­bi­tude. Amé­lio­rer votre vie sexuelle. De­ve­nir men­ta­le­ment et phy­si­que­ment fort. Etre tou sim­ple­ment une meilleure ver­sion de vous-même. Pour ça, in­utile de pas­ser mille concours et se ta­per la tête contre un bu­reau jus­qu’à mi­nuit pas­sé. Il suf­fit sim­ple­ment d’in­ter­ro­ger des com­pé­tences que vous pos­sé­dez dé­jà. La confiance et la dé­ter­mi­na­tion. Ro­cky Bal­boa di­rait : « l’oeil du tigre ».

Toutes les com­pé­tences ne sont pas rat­ta­chées à la pro­fon­deur de votre por­te­feuille ou au ma­gné­tisme de votre sta­tut so­cial. Il existe de nom­breux at­traits qui se pro­voquent na­tu­rel­le­ment grâce au pou­voir de la com­mu­ni­ca­tion. Cha­risme, en­vou­te­ment, in­té­rêt par l’in­trigue…rien à voir avec la beau­té ou un 3000 eu­ros par mois. Pour s’en convaincre, il suf­fit de lis­ter les grands maîtres de la sé­duc­tion qui ont mar­qué l’his­toire : Ca­sa­no­va, Don Gio­van­ni, ou même Ni­co­las Sar­ko­zy. Dès le dé­but de leur as­cen­sion, ils ont mar­qué le pu­blic par leur maî­trise de la com­mu­ni­ca­tion. Ce pou­voir vous amène à un seul et même point de dé­part :

La confiance en soi.

Il ne faut sur­tout pas consi­dé­rer cette fa­meuse « confiance » comme un dé­fi im­pos­sible à réa­li­ser. Cha­cun peut amé­lio­rer ses com­pé­tences en tant que vé­ri­table con­qué­rant. Il convient de choi­sir quelques mo­dèles de réus­site et ten­ter de leur res­sem­bler à cer­tains égards. Evi­dem­ment, votre as­cen­sion de­vra com­por­ter des nuances, obli­ga­toire pour votre marche en avant. Une dis­tinc­tion des com­pé­tences de vos mo­dèles doit être af­fi­née. Mettre de cô­té l’as­pect ex­té­rieur afin de re­ten­tir l’es­sen­tiel. Co­pier Bill Gates ne veut pas dire vou­loir la for­tune de

Bill Gates. Co­pier Brad Pitt ne veut pas dire dé­si­rer le phy­sique de Brad Pitt…Si vous ne vi­sez que cet as­pect ex­té­rieur, non seule­ment vous se­rez dé­çu, mais votre confiance ré­gres­se­ra à me­sure que cet ap­pé­tit dé­pla­cé ne soit ras­sa­sié de ces vou­loirs uto­piques.

Pour faire simple : Le vrai sé­duc­teur s’en bas les couilles des at­trac­tions ou des biens ma­té­riels !

En réa­li­té, l’in­di­vi­du ne cherche pas la beau­té, l’ar­gent ou ce genre de choses, il cherche seule­ment la sa­tis­fac­tion de ses va­leurs. La clé de la sé­duc­tion ré­side en ce point : Si nous pou­vons sa­tis­faire les be­soins émo­tion­nels d’une per­sonne, nous lui re­pré­sen­tons la sa­tis­fac­tion de ses be­soins émo­tion­nels.

Par consé­quent, nous pou­vons éta­blir une vé­ri­table dé­pen­dance à notre égard.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.