West dit re­gret­ter d’avoir «été uti­li­sé»

Méthode 80 - 20 - - DÉCOUVERTE - Buzz du mo­ment

Le rap­peur amé­ri­cain a an­non­cé sur les ré­seaux so­ciaux qu’il pre­nait ses « dis­tances avec la po­li­tique ».

Le rap­peur Ka­nye West a an­non­cé mar­di qu’il pre­nait ses dis­tances avec la po­li­tique, dont il s’était rap­pro­ché ces der­niers mois en sou­te­nant Do­nald Trump. « Mes yeux sont dé­sor­mais grands ou­verts et je me rends compte main­te­nant que j’ai été uti­li­sé pour vé­hi­cu­ler des mes­sages aux­quels je ne croyais pas », a ex­pli­qué sur Twit­ter l’ar­tiste, grand adepte du contre-pied et de la pro­vo­ca­tion.

« Je prends mes dis­tances avec la po­li­tique et m’at­tache plei­ne­ment à être créa­tif !!! », a-t-il ajou­té. S’il ne nomme pas Do­nald Trump, le rap­peur ori­gi­naire de Chi­ca­go semble re­ve­nir sur le sou­tien qu’il af­fi­chait pour l’an­cien homme d’af­faires de­puis la cam­pagne pré­si­den­tielle. Après l’élec­tion du can­di­dat ré­pu­bli­cain, il s’était ren­du à la Trump To­wer, sa ré­si­dence new-yor­kaise, pour le ren­con­trer. Fin avril, Ka­nye West avait twee­té son amour pour son « frère » Do­nald Trump, po­sant même avec une cas­quette « Make Ame­ri­ca Great Again », slo­gan de cam­pagne de l’an­cien pro­mo­teur im­mo­bi­lier, et re­ven­di­quant sa li­ber­té d’ex­pres­sion et d’opi­nion.

Ce sou­tien pu­blic avait sus­ci­té des ré­ac­tions très hos­tiles, no­tam­ment au sein de la com­mu­nau­té noire, dont de nom­breux re­pré­sen­tants se sont es­ti­més tra­his par Ka­nye West. Ce der­nier avait ex­pli­qué vou­loir sor­tir d’un sys­tème nor­ma­tif, se­lon lui, qui ran­geait sys­té­ma­ti­que­ment les Noirs amé­ri­cains dans le camp dé­mo­crate. Sa re­la­tion avec Do­nald Trump a connu son apo­gée le 11 oc­tobre, lorsque le pré­sident amé­ri­cain a re­çu « Ye », l’un de ses sur­noms, à la Mai­sonB­lanche. Ka­nye West s’était li­vré, de­vant Do­nald Trump et les mé­dias, à un mo­no­logue énig­ma­tique de dix mi­nutes. « Je vais vous dire quelque chose, c’était as­sez im­pres­sion­nant », avait alors com­men­té le mil­liar­daire ré­pu­bli­cain. « C’était quelque chose. » Avant de faire son an­nonce, mar­di, Ka­nye West avait dit sur Twit­ter sou­te­nir un ren­for­ce­ment de la lé­gis­la­tion sur les armes, à la­quelle Do­nald Trump est op­po­sé.

Il avait éga­le­ment ap­pe­lé à l’ « amour et la com­pas­sion pour les gens qui de­mandent l’asile et les pa­rents qui se battent pour pro­té­ger leurs en­fants de la vio­lence et la guerre ».

Kim Kar­da­shian: elle lance un ul­ti­ma­tum à Ka­nye West !

Ka­nye West sus­cite l’in­quié­tude en ce mo­ment. Avec ses ré­centes dé­cla­ra­tions pu­bliques, no­tam­ment lors d’une réunion à la Mai­son Blanche au cours de la­quelle il a em­bras­sé le pré­sident amé­ri­cain Do­nald Trump et a dé­cla­ré aux jour­na­listes qu’il l’«ai­mait ». Ces in­ci­dents au­raient été source de stress pour Kim Kar­da­shian. La star qui craint éga­le­ment que son ma­ri ne nuise à son image de marque.

« Elle a es­sayé à plu­sieurs re­prises de le con­vaincre de faire plus at­ten­tion à ce qu’il di­sait en pu­blic. Elle uti­lise main­te­nant son em­pres­se­ment à avoir plus d’en­fants comme ou­til de né­go­cia­tion », a dé­cla­ré une source au ma­ga­zine Closer.« Kim lui a dit qu’elle ne pen­se­rait même pas à avoir d’autres en­fants tant qu’il n’au­rait pas com­men­cé à prendre ses sen­ti­ments en consi­dé­ra­tion et à prendre conscience des consé­quences de ses pa­roles et de ses actes. Et il semble que, cette fois, il l’ait écou­tée.»

La star de 38 ans a ré­vé­lé lors de l’émis­sion « L’In­croyable fa­mille Kar­da­shian » que son ma­ri la « har­ce­lait » pour qu’elle ait d’autres en­fants. « Kim est ou­verte à l’idée d’avoir un autre bé­bé et a dit à sa fa­mille et à ses amis qu’elle vou­drait bien un qua­trième en­fant. Le rap­peur Ka­nye West veut une fa­mille nom­breuse. Mais sa femme Kim Kar­da­shian sou­haite d’abord qu’il fasse at­ten­tion à son com­por­te­ment.

Ka­nye West sus­cite l’in­quié­tude avec ses dé­cla­ra­tions pu­bliques, no­tam­ment lors d’une ré­cente réunion à la Mai­son-Blanche au cours de la­quelle il a em­bras­sé le pré­sident amé­ri­cain Do­nald Trump et a dé­cla­ré aux jour­na­listes qu’il «l’ai­mait». Ces in­ci­dents au­raient été source de stress pour Kim Kar­da­shian, qui craint éga­le­ment que son ma­ri ne nuise à son image de marque. Mais la mère de trois en­fants a main­te­nant trou­vé le moyen de se faire en­tendre.

«Elle a es­sayé à plu­sieurs re­prises de le con­vaincre de faire plus at­ten­tion à ce qu’il di­sait en pu­blic, ce qu’il n’avait pas fait, alors elle uti­lise main­te­nant son em­pres­se­ment à avoir plus d’en­fants comme ou­til de né­go­cia­tion», a dé­cla­ré une source au ma­ga­zine Closer. Kim lui a dit qu’elle ne pen­se­rait même pas à avoir d’autres en­fants tant qu’il n’au­rait pas com­men­cé à prendre ses sen­ti­ments en consi­dé­ra­tion et à prendre conscience des consé­quences de ses pa­roles et de ses actes. Et il semble que, cette fois, il l’ait écou­tée».

La star de 38 ans a ré­vé­lé lors de l’émis­sion «L’In­croyable fa­mille Kar­da­shian» que son ma­ri la «har­ce­lait» pour qu’elle ait d’autres en­fants. Lors d’une vi­site en Ou­gan­da en oc­tobre, le rap­peur de 41 ans a d’ailleurs confié au pré­sident Yo­we­ri Mu­se­ve­ni vou­loir «sept en­fants». «Kim est ou­verte à l’idée d’avoir un autre bé­bé et a dit à sa fa­mille et à ses amis qu’elle vou­drait bien un qua­trième en­fant, mais elle ne le fe­ra que lors­qu’elle se­ra con­vain­cue que Ka­nye a cor­rec­te­ment maî­tri­sé son com­por­te­ment», a ajou­té la source.

Et il semble que le voeu de Kim Kar­da­shian soit sur le point de se réa­li­ser. En ef­fet, quelques jours après son ap­pa­ri­tion re­mar­quée dans le bu­reau ovale, Ka­nye West a twee­té qu’il s’éloi­gnait de la po­li­tique pour se concen­trer plei­ne­ment sur la créa­tion mu­si­cale. «Suite à sa pro­messe pu­blique de ne plus faire de po­li­tique, elle est op­ti­miste et est en train de re­prendre contact avec la mère por­teuse, qui a por­té Chi­ca­go l’an­née der­nière», a ajou­té la source, ex­pli­quant qu’un nou­veau bé­bé per­met­trait au couple de se rap­pro­cher.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.