Que de­viennent les Bran­ge­li­na ?

Méthode 80 - 20 - - NEWS -

Très dis­crète de­puis l’an­nonce de son di­vorce avec Brad Pitt, An­ge­li­na Jo­lie ne s’af­fiche pu­bli­que­ment que si ce­la en vaut réel­le­ment la peine. Ain­si, celle qui est sen­sible aux causes nobles était de sor­tie dans le cadre de la jour­née in­ter­na­tio­nale de la lutte contre les vio­lences faites aux femmes.

Ce ven­dre­di 23 no­vembre 2018, les ac­ti­vistes, fé­mi­nistes, jour­na­listes, et femmes du monde en­tier se sont mo­bi­li­sées dans le cadre de la jour­née in­ter­na­tio­nale de la lutte contre les vio­lences faites aux femmes. Si cer­taines n’ont pas hé­si­té à ma­ni­fes­ter, d’autres ont pro­fi­té de cette jour­née sym­bo­lique pour ten­ter en­core une fois, de faire avan­cer les choses.

C’est le cas de l’ac­trice amé­ri­caine An­ge­li­na Jo­lie. Ac­ti­viste et phi­lan­thrope, la mère de six en­fants était en ef­fet à Londres pour as­sis­ter au PSVI Film Festival (Pre­ven­ting Sexual Vio­lence in Con­flict, un évè­ne­ment qui lie pré­ven­tion et 7e art pour dé­fendre les droits des femmes.

Pour l’oc­ca­sion, la fu­ture ex-femme de Brad

Pitt avait mi­sé sur une belle robe blanche avec cein­ture qui mar­quait sa taille à la per­fec­tion. Ju­chée sur des es­car­pins do­rés, An­ge­li­na est ap­pa­rue très sou­riante… mais tou­jours aus­si amai­grie. Ses bras éma­ciés, ses poi­gnets tous fins, ses ge­noux et ses joues creuses té­moi­gnaient en ef­fet de son ex­trême mai­greur pour à nou­veau re­lan­cer le dé­bat sur son ano­rexie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.