/Luxe bio ou high-tech, l’or vert de la cos­mé­to.

LA COS­MÉ­TIQUE DE LUXE ENTRE DANS UNE NOU­VELLE ÈRE. BIO OU HIGH-TECH ? PRO­MESSE OU EN­GA­GE­MENT ? FA­BRIQUE À RÊVES OU EX­PÉ­RIENCE BIEN-ÊTRE ? LES SOINS D’EX­CEP­TION POUR­RAIENT ÊTRE TOUT CE­LA À LA FOIS. DÉ­CRYP­TAGE DU GREEN PLUS UL­TRA.

Madame Figaro - - Sommaire - PAR CÉ­CILE GUER­RIER / PHO­TOS THIEMO SAN­DER / RÉA­LI­SA­TION JU­LIE GILLET/ MO­DÈLE ANAÏS GAR­NIER @ PRE­MIUM MO­DELS

lancent leurs soins green & clean : De­cléor, avec Har­mo­nie Calm In­tense, une ligne bio apai­sante com­po­sée d’huiles à 99,9 % na­tu­relles (rose et ca­mo­mille), qui ré­con­forte les peaux sen­sibles ; Cinq Mondes, avec la Crème Gé­to Su­prême, qui puise ses ver­tus ré­gé­né­rantes dans les feuilles de gé­to, une plante ja­po­naise qui aug­mente la lon­gé­vi­té cel­lu­laire ; ou en­core le Spa Nuxe Mon­tor­gueil, qui a dé­ve­lop­pé la ligne Su­blime Jeu­nesse com­po­sée à 90 % d’in­gré­dients d’ori­gine na­tu­relle, dont des cel­lules ac­tives de fleurs de gar­dé­nia et de mi­mo­sa, et d’algue brune pour amé­lio­rer l’éclat de la peau.

SCIENCE ET CONSCIENCE

Chez Cha­nel, on fa­brique une crème avec le même sens de l’exi­gence que pour le No 5. Au coeur des for­mules : la quin­tes­sence de plantes et de fleurs fa­cet­tées en ac­tifs ul­tra­purs, grâce à des pro­cé­dés d’ex­trac­tion clean et des bio­tech­no­lo­gies vertes. In­ves­tie de­puis plus de dix ans, la marque a été la pre­mière à s’en­ga­ger dans une po­li­tique d’éco­con­cep­tion glo­bale. « Nous con­si­dé­rons que sans dé­ve­lop­pe­ment du­rable, res­pect de notre en­vi­ron­ne­ment, sour­cing res­pon­sable des ma­tières pre­mières, il n’y a pas de fu­tur pos­sible pour le luxe », dé­clare la mai­son Cha­nel, qui maî­trise toute la chaîne de A à Z. Ses eth­no­bo­ta­nistes par­courent le monde à la

re­cherche de plantes tra­di­tion­nelles, mé­di­ci­nales, au po­ten­tiel cos­mé­tique – Va­nilla pla­ni­fo­lia de Ma­da­gas­car pour la gamme Su­bli­mage ; ca­fé vert du Cos­ta Ri­ca pour la ligne Blue Se­rum ;

Ca­mel­lia al­ba en France pour la gamme Hy­dra Beau­ty... Plus de 60 ac­tifs vé­gé­taux na­tu­rels in­édits sont dé­jà ré­fé­ren­cés. Avec, en prime, le res­pect de l’en­vi­ron­ne­ment et ce­lui des ter­ri­toires et des per­sonnes qui tra­vaillent et vivent là. La bien­veillance est sans nul doute l’in­gré­dient qui fait la dif­fé­rence…

PLA­NÈTE ÉCOLOCHIC

EN AU­TRICHE

Dans les Alpes au­tri­chiennes, Su­sanne Kauf­mann fait équipe avec un fer­mier pion­nier en re­cy­clage du pe­tit-lait (riche en sels mi­né­raux, vi­ta­mines…) et col­la­bore avec un la­bo­ra­toire suisse pour les for­mu­la­tions. Son but : of­frir un bol d’air pur à la peau avec des soins cel­lu­laires qui com­binent green et high­tech, en as­so­cia­tion avec des ges­tuelles d’acu­pres­sion et une ali­men­ta­tion heal­thy. Son spa, en Au­triche, est de­ve­nu le spot de beau­té glo­bale qui peut rem­pla­cer un mi­ni-lif­ting. Soins Su­sanne Kauf­mann, entre 40 € et 130 €. www.oh­my­cream.com AUX ÉTATS-UNIS

À cause de sa peau al­ler­gique, la top-mo­dèle May Lind­strom a étu­dié l’her­bo­ris­te­rie et a « cui­si­né » elle-même ses cos­mé­tiques avec les plantes mé­di­ci­nales de sa ferme du Min­ne­so­ta. Dix ans plus tard, sa marque re­pré­sente le comble du bio chic, avec des soins à base de plantes, d’ar­giles, d’épices et de char­bon, à mixer et à mé­lan­ger. Il faut tes­ter son ar­gile net­toyante et son baume Blue Co­coon, aux huiles rares, qui apaise les peaux stres­sées. Soins May Lind­strom, entre 71 € et 182 €. ba­zar-bio.fr

EN IS­LANDE

Ce sont des plants d’orge, culti­vés dans de la cendre vol­ca­nique et ar­ro­sés d’eau de source is­lan­daise, qui pro­duisent un ac­tif nom­mé EGF : un fac­teur de crois­sance cel­lu­laire 100 % vé­gé­tal, ca­pable de re­boos­ter les pro­téines cu­ta­nées. Une sub­stance si puis­sante qu’elle mo­di­fie la tex­ture de la peau (rides, éclat, pores…) en trente jours. Uma Thur­man en est de­ve­nue ad­dict… BioEf­fect, entre 65 € et 250 €. Bou­tique Nose et par­fu­me­ries.

À HA­WAÏ

Huit soins aux tex­tures su­blimes pour agir sur le vieillis­se­ment pré­ma­tu­ré dû aux in­flam­ma­tions cu­ta­nées et aux dom­mages en­vi­ron­ne­men­taux. Chaque pro­duit est fa­bri­qué à la main, avec des in­gré­dients culti­vés dans des co­opé­ra­tives ou des fermes bio­dy­na­miques (miel de ma­nu­ka, huile de ta­ma­nu, cur­cu­ma, hi­bis­cus…) et avec des ac­tifs re­con­nus (co­en­zyme Q10, acide hya­lu­ro­nique, vi­ta­mine C…). Nos fa­vo­ris : le baume Rare In­di­go, aux 29 ac­tifs an­ti-in­flam­ma­toires et an­ti­oxy­dants, et le Pe­tal Mask, un shoot bonne mine aux 28 ac­tifs de rose. Soins Ma­ha­lo, entre 70 € et 110 €. ba­zar-bio.fr

Une gé­né­ra­tion de soins pla­cés sous le signe de la trans­pa­rence et de l’exi­gence. Plante Sé­ra­phine. NOU­VELLE VI­SION DU LUXE

LE MONDE EST BIO Line A Fluide An­ti-Âge, Su­sanne Kauf­mann ; Masque Chauf­fant Vi­sage The Pro­blem Sol­ver, May Lind­strom ; Baume de Beau­té Rare In­di­go, Ma­ha­lo ; Trai­te­ment 30 Jours, BioEf­fect.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.