LES IDOLES DE CH­RIS­TOPHE HO­NO­RÉ

Madame Figaro - - Mag/entretien -

HER­VÉ GUI­BERT, AU­TEUR

Des aveugles, Mes pa­rents,

À l’ami qui ne m’a pas sau­vé la vie… « À 15 ans, je rê­vais de lui. Il était in­croya­ble­ment sé­dui­sant, et son écri­ture sen­suelle et cruelle me tou­chait. C’est l’un des très grands écri­vains fran­çais du XXe siècle, en­core as­sez mé­con­nu. Ne plus pou­voir le lire est un manque dont je suis in­con­so­lable. »

JEAN-LUC LA­GARCE, AU­TEUR

Der­niers Re­mords avant l’ou­bli, Juste la fin du monde… « C’est trou­blant de lire son Jour­nal qu’il pense avoir échoué. Il n’a pas été connu de son vi­vant et, au­jourd’hui, c’est l’un des dra­ma­turges les plus joués dans les théâtres. »

JACQUES DE­MY, RÉA­LI­SA­TEUR

Les Pa­ra­pluies de Cher­bourg, Peau d’Âne, Lo­la… « Je m’iden­ti­fiais beau­coup à lui, sa sen­si­bi­li­té me cor­res­pon­dait. Outre mon ami­tié avec Alex Beau­pain, mon ad­mi­ra­tion pour Jacques De­my a beau­coup contri­bué à la nais­sance des Chan­sons d’amour. »

CY­RIL COL­LARD, AC­TEUR

ET RÉA­LI­SA­TEUR des Nuits fauves.

« Au dé­part, j’ai re­je­té le film en bloc, je ne voyais que les dé­fauts tech­niques, l’im­ma­tu­ri­té. Et puis j’ai fi­na­le­ment été hap­pé par sa force de vie et une pro­po­si­tion de ci­né­ma qua­si punk, entre Mau­rice Pia­lat et la culture clip. »

SERGE DA­NEY, CRI­TIQUE

pour Li­bé­ra­tion et Les Ca­hiers du ci­né­ma.

« Mon pro­fes­seur de ci­né­phi­lie. Sa pen­sée m’aide en­core à construire mes films, mes scé­na­rios. J’au­rais ai­mé lire un de ses textes sur mon tra­vail, fût-il né­ga­tif. »

BER­NARD-MA­RIE KOL­TÈS,

AU­TEUR. Quai Ouest, Dans la so­li­tude des champs de co­ton… « Il a in­ven­té une langue sin­gu­lière, qui as­so­cie en­vo­lées ly­riques et quo­ti­dien. Il m’em­bar­quait vers des ter­ri­toires qui me sem­blaient in­ac­ces­sibles. Il s’est ca­ché pen­dant sa ma­la­die : le sida l’a fi­gé dans une jeu­nesse et une beau­té éter­nelles. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.