Ci­né­ma, sé­rie, danse, art contem­po­rain…

Madame Figaro - - Sommaire/Madame - PAR ANNE-CLAIRE MEFFRE

Por­té par le dy­na­misme du mar­ché de la pho­to­gra­phie, Pa­ris Pho­to est de­ve­nu l’in­con­tour­nable ren­dez-vous des amou­reux de l’image. Sous la hou­lette, de­puis 2015, du duo for­mé par Flo­rence Bour­geois, di­rec­trice, et Ch­ris­toph Wies­ner, di­rec­teur ar­tis­tique, la foire s’est re­nou­ve­lée, avec no­tam­ment la créa­tion des sec­teurs Prismes, Films et Cu­rio­sa. Elle partira aus­si à la conquête du conti­nent amé­ri­cain, avec une dé­cli­nai­son Pa­ris Pho­to New York, en avril pro­chain.

L’édi­tion 2019 de Pa­ris Pho­to pré­sente 180 ga­le­ries pro­ve­nant de 29 pays, avec 33 nou­velles par­ti­ci­pa­tions – dont celle de la pres­ti­gieuse Hau­ser & Wirth por­tant un so­lo show d’Au­gust San­der – et 33 édi­teurs. Ch­ris­toph Wies­ner nous en parle. Ma­dame Fi­ga­ro. – Quelles sont les nou­velles ten­dances ? Ch­ris­toph Wies­ner. – Les foires, en par­ti­cu­lier dans le do­maine de la pho­to, suivent les évo­lu­tions so­cié­tales. De­puis quelques an­nées est ap­pa­rue une gé­né­ra­tion de jeunes pho­to­graphes qui re­tra­vaillent le do­cu­men­taire, en en ré­in­ven­tant la forme et la mise en es­pace, dans des codes proches de l’art contem­po­rain, comme Mat­thias Brugg­mann l’an der­nier chez Po­la­ris ou Éme­ric Lhuis­set cette an­née chez BMW. La re­lec­ture de l’His­toire est une autre évo­lu­tion qui me fas­cine : Aya­na V. Jack­son, par exemple, qui a un so­lo show chez Ma­riane Ibra­him, re­vi­site l’his­toire afroa­mé­ri­caine par le biais du por­trait clas­sique.

Que montre le sec­teur Cu­rio­sa, que vous avez créé l’an­née der­nière ?

Le com­mis­saire de cette édi­tion est l’An­glo-Gha­néen Osei Bon­su. Sa sé­lec­tion se penche sur la ré­in­ter­pré­ta­tion de l’his­toire de la pho­to et les ar­tistes émer­gents. Il y a, par exemple,

El­sa & Jo­han­na, de la Ga­le­rie La Fo­rest Di­vonne, qui s’au­to­por­trai­tisent en dif­fé­rents per­son­nages de leur gé­né­ra­tion, ou Ma­rie Cle­rel, de la Ga­le­rie Bi­nome, qui éla­bore des cya­no­types avec la lu­mière du jour. Cette réuti­li­sa­tion des tech­niques an­ciennes est aus­si l’une des grandes ten­dances de ces der­nières an­nées.

Quelle est la place des femmes pho­to­graphes dans la foire ?

En constante évo­lu­tion. Il y a en­vi­ron 25 % d’ar­tistes femmes sur la foire cette an­née, contre 20 % en 2018. À la suite du par­cours Elles l’an der­nier, sa com­mis­saire Fan­nie Es­cou­len re­vient pour une conver­sa­tion sur l’évo­lu­tion de la po­si­tion des femmes. Après Lise Sar­fa­ti en 2017 et Mi­cka­lene Tho­mas en 2018, nous avons de nou­veau choi­si cette an­née une image de femme pour l’af­fiche : Za­nele Mu­ho­li, re­pré­sen­tée par Yan­cey Ri­chard­son, et qui tra­vaille sur l’image noire, les marges, la com­mu­nau­té LGBTQ… Un vi­suel fort qui ra­conte quelque chose de l’époque.

Pa­ris Pho­to, du 7 au 10 no­vembre, au Grand Pa­lais, à Pa­ris. pa­ris­pho­to.com

MaID IV, New York, de Za­nele Mu­ho­li (2018).

Ch­ris­toph Wies­ner, di­rec­teur ar­tis­tique de Pa­ris Pho­to.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.