Madame Figaro

TRACY DE SÁ

Globe rappeuse

-

SA VOIE « Je suis une femme, immigrante, de couleur, rappeuse, je suis Tracy De Sá », lance-t-elle. Pour retracer son parcours, il faut suivre une route de plusieurs milliers de kilomètres à travers le globe. Née en Inde, à Goa, d’un mariage forcé dont sa mère s’est affranchie en s’opposant à sa famille, Tracy est partie vivre un fragment de son enfance au Portugal, un bout de son adolescenc­e en Espagne et, à 18 ans, elle est arrivée en France, « la destinatio­n rêvée ». SON STYLE Elle fascine par son flow ultrarapid­e, ses chorégraph­ies hip-hop enflammées et une culture musicale étonnante. À travers son rap nourri de flamenco, de musique indienne et de rythmes latinos, Tracy scande des textes au féminisme revendiqué : « Tu n’es pas défini.e par ton genre, ta couleur de peau, ton statut social ou ton parcours. Tu es une source de lumière et de magie. »

SON VERS PRÉFÉRÉ « Je crois en moi comme ils croient en Dieu », un vers de la rappeuse indienne Dee Mc qui évoque la confiance en soi d’une artiste : « Ce n’est pas évident, reconnaît Tracy, de faire de l’art à une époque où les réseaux sociaux – avec leurs chiffres, likes et nombre de followers – sont devenus une religion que des millions de personnes suivent aveuglémen­t. »

SES ATOUTS Diplômée d’une licence en linguistiq­ue française et d’un master en étude du genre, elle brise le cliché selon lequel un artiste de rap n’a pas fait d’études. Avec son deuxième album In Power (Ovastand), Tracy de Sá allie le rap old school aux sonorités actuelles et célèbre la fierté d’être une femme.

Instagram : @tracy.desa

 ?? ??

Newspapers in French

Newspapers from France