Dé­con­seillés

Magicmaman Hors-série - - NUTRITION -

Consom­més en ex­cès, les ali­ments sui­vants ne sont bons ni pour vous, ni pour votre bé­bé. Si vous ne pou­vez ab­so­lu­ment pas vous en pas­ser, es­sayez au moins de les li­mi­ter, en évi­tant que le plai­sir ne l’em­porte sur la rai­son.

Les sucres et graisses en ex­cès

Bien sûr, il y a les fa­meuses en­vies de femme en­ceinte. Le bou­le­ver­se­ment hor­mo­nal, com­bi­né au stress qui ac­com­pagne sou­vent la gros­sesse, est à l’ori­gine de ces pul­sions ali­men­taires qui nous at­tirent ir­ré­sis­ti­ble­ment vers le gras ou le su­cré, voire les deux. Mais, consom­més en trop grande quan­ti­té, ces ali­ments pro­fitent plus à la ba­lance qu’à la bonne crois­sance de votre bé­bé. En ef­fet, il n’est pas ques­tion de man­ger deux fois plus sous pré­texte que l’on est en­ceinte, mais deux fois mieux ! Evi­tez éga­le­ment les su­cre­ries en de­hors des re­pas. L’ar­ri­vée ra­pide dans le sang d’une im­por­tante quan­ti­té de sucre pro­voque sou­vent une sen­sa­tion de ma­laise. De plus, la consom­ma­tion ex­ces­sive de sucres ra­pides et/ou une forte prise de poids peuvent fa­vo­ri­ser l’ap­pa­ri­tion d’un dia­bète ges­ta­tion­nel chez la femme en­ceinte.

Le thé et le ca­fé

Ils contiennent res­pec­ti­ve­ment de la théine et de la ca­féine. Ce sont des ex­ci­tants qui, à forte dose, peuvent créer des pal­pi­ta­tions chez le foe­tus et em- pê­cher la fu­ture ma­man de se re­po­ser cor­rec­te­ment. Par ailleurs, le thé est contre-in­di­qué en cas de sup­plé­men­ta­tion en fer puis­qu’il a la par­ti­cu­la­ri­té d’en frei­ner l’as­si­mi­la­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.