A la mai­son

Magicmaman Hors-série - - FORME -

Quand vous re­pas­sez, faites la vais­selle, cui­si­nez… veillez à ne pas trop vous pen­cher en avant et à gar­der le dos droit. Une as­tuce : uti­li­sez un re­pose-pieds haut de 20 cm en­vi­ron pour sur­éle­ver une jambe (qui se­ra donc plus ou moins pa­ral­lèle à l’évier, à la cui­si­nière…). Lorsque vous pas­sez l’as­pi­ra­teur, ne vous pen­chez pas en avant : re­dres­sez-vous et te­nez l’ex­tré­mi­té du manche. Vous ver­rez, ça change tout. Et pen­sez à flé­chir lé­gè­re­ment les ge­noux !

J’aban­donne les ta­lons ai­guilles

« La hau­teur de ta­lon idéale ? 4 cm », pré­co­nise Alain Bu­hot, ki­né­si­thé­ra­peute. Trop hauts, les ta­lons ac­cen­tuent la cam­brure et font cou­rir des risques d’en­torse. Trop plats, ils pro­voquent l’af­fais­se­ment de la voûte plan­taire. Xa­vier Du­four, os­téo­pathe, lâche un peu de lest… et au­to­rise cer­taines à al­ler jus­qu’à 6 cm. « Si vous avez l’ha­bi­tude de por­ter des ta­lons hauts, ré­dui­sez leur hau­teur mais pas de fa­çon trop dras­tique. Si­non, vous au­rez la sen­sa­tion d’être un peu en dés­équi­libre », ex­plique-t-il. Les ta­lons ai­guilles ne se portent qu’ex­cep­tion­nel­le­ment, en soi­rée et… si vous vous en sentez le cou­rage ! Mais gare aux chutes.

Je pour­suis une ac­ti­vi­té phy­sique…

… si je l’ai dé­bu­tée avant la gros­sesse. Com­men­cer un sport du­rant cette pé­riode est en ef­fet dé­con­seillé. De­man­der à votre corps un ef­fort phy­sique au­quel il n’est pas ha­bi­tué et ap­prendre de nou­veaux mou­ve­ments, ce­la peut aug­men­ter votre fa­tigue. Mais si vous aviez l’ha­bi­tude de bou­ger, conti­nuez ! L’ac­ti­vi­té phy­sique – stret­ching, gymnastique douce, yo­ga, na­ta­tion (tou­jours sur le dos) – ren­force les muscles ab­do­mi­naux et ver­té­braux, for­te­ment sol­li­ci­tés. Pra­ti­quez-la dou­ce­ment et ré­gu­liè­re­ment, une à deux fois par se­maine, sans for­cer et sous la sur­veillance d’un pro­fes­sion­nel. Et, si vous le pou­vez, mar­chez ! Ce­la per­met d’en­tre­te­nir la mo­bi­li­té du bas­sin, c’est donc ex­cellent pour se pré­pa­rer à l’ac­cou­che­ment.

Je consulte un pro­fes­sion­nel

Vous avez sui­vi tous nos conseils et vous avez tou­jours mal ? Pre­nez du pa­ra­cé­ta­mol. Et, si ce n’est pas suf­fi­sant pour vous sou­la­ger, pas­sez à la vi­tesse su­pé­rieure en consul­tant un pro­fes­sion­nel qui ré­équi­li­bre­ra votre corps et di­mi­nue­ra les ten­sions exis­tantes. Qui ? Cer­tains ki­nés ont fait une for­ma­tion sup­plé­men­taire et savent ma­ni­pu­ler. Si­non un os­téo­pathe, un étio­pathe (l’étio­pa­thie est une va­riante de l’os­téo­pa­thie) ou un chi­ro­prac­teur. Pen­sez éga­le­ment à l’acu­punc­ture et au shiat­su (d’ori­gine ja­po­naise, il consiste en des éti­re­ments, des pres­sions sur cer­tains points du corps pour fa­ci­li­ter la cir­cu­la­tion de l’éner­gie). Pour trou­ver le bon pro­fes­sion­nel, c’est en­core le bouche-à-oreille qui fonc­tionne le mieux !

Je me re­pose beau­coup

Ain­si votre dos n’au­ra plus à sup­por­ter votre gros ventre ! Dor­mez suf­fi­sam­ment la nuit et, si pos­sible, faites une sieste (lire éga­le­ment notre ar­ticle « Mis­sion nuits de rêve »). Sa­chez aus­si qu’à la longue s’al­lon­ger sur le dos peut en­traî­ner des pal­pi­ta­tions, des sueurs ou des ver­tiges car la veine cave in­fé­rieure est com­pri­mée par l’uté­rus, et le sang peine da­van­tage à ar­ri­ver au coeur. C’est votre po­si­tion pré­fé­rée ? Ins­tal­lez-vous les jambes re­pliées. Si vous ai­mez les gar­der ten­dues, pla­cez-vous un oreiller sous les ge­noux. La meilleure fa­çon de se re­po­ser ? Sur le cô­té gauche, en re­pliant la jambe droite.

J’évite la voi­ture sur de longs tra­jets

En voi­ture, la po­si­tion as­sise est sou­vent in­con­for­table, et le dos est tas­sé. De plus, les ac­cé­lé­ra­tions et dé­cé­lé­ra­tions fré­quentes, tout comme les ca­hots, peuvent pro­vo­quer des contrac­tions. Pré­fé­rez le train pour les longs voyages, et ré­ser­vez la voi­ture aux pe­tites dis­tances. N’ou­bliez pas de pla­cer cor­rec­te­ment votre cein­ture de sé­cu­ri­té en pre­nant soin de la faire pas­ser au-des­sus et au-des­sous du ventre. Elle ne doit pas le com­pri­mer.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.