N’y al­lez sur­tout pas !

Magicmaman Hors-série - - FORME -

Dom­mage peut-être, mais on ne prend ab­so­lu­ment au­cun risque et on évite ab­so­lu­ment les ac­ti­vi­tés sui­vantes. Planche à voile, ski nau­tique, ska­te­board, pa­tin à glace ou à rou­lettes In­ter­dits en rai­son du risque de chute vio­lente. Equi­ta­tion et al­pi­nisme Ega­le­ment in­ter­dits – pour la même rai­son. Plon­gée sous-ma­rine Elle peut en­traî­ner un manque d’oxy­gène, très dan­ge­reux pour le foe­tus. Ski de fond Il exige un ef­fort trop in­tense pen­dant la gros­sesse. Pré­fé­rez la pro­me­nade en moyenne mon­tagne (en des­sous de 2 000 mètres d’al­ti­tude pour évi­ter un manque d’oxy­gène). Ski al­pin Le risque de col­li­sion s’ajoute à ce­lui de chute. Aé­ro­bic et squash Ils pro­voquent un es­souf­fle­ment trop im­por­tant. Tennis et golf Dé­con­seillés en rai­son des mou­ve­ments brusques, qui peuvent en­traî­ner des contrac­tions uté­rines et l’éti­re­ment des li­ga­ments de sou­tien de l’uté­rus. Avec à la clé un risque ul­té­rieur de des­cente d’or­ganes. Bas­ket, athlétisme, vol­ley-ball De­man­dant des ef­forts vio­lents, ils peuvent pro­vo­quer l’ap­pa­ri­tion de contrac­tions uté­rines, donc des risques de pré­ma­tu­ri­té. De plus, les muscles se re­lâ­chant sous l’ef­fet des hor­mones du­rant la gros­sesse, le risque d’en­torse aug­mente. Sports de contact (ju­do, aï­ki­do…) Ils peuvent en­traî­ner des trau­ma­tismes ab­do­mi­naux. Mus­cu­la­tion Sou­le­ver des charges lourdes peut pro­vo­quer des contrac­tions et des frois­se­ments mus­cu­laires. Par ailleurs, si vous vou­lez ab­so­lu­ment faire de la gymnastique avec des poids, pri­vi­lé­giez les mou­ve­ments en po­si­tion cou­chée et uti­li­sez des hal­tères lé­gers (500 g ou 1 kg maxi­mum).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.