Droits La PreParE, un congé pa­ren­tal à par­ta­ger

Magicmaman Hors-série - - SOMMAIRE -

De­puis le 1er jan­vier 2015*, la « pres­ta­tion par­ta­gée d’éducation de l’en­fant » (PreParE) rem­place le congé pa­ren­tal d’éducation connu sous le nom de «com­plé­ment libre choix d’ac­ti­vi­té » (CLCA). L’ob­jec­tif af­fi­ché étant d’in­ci­ter les pères à par­ta­ger cette pé­riode d’in­ter­rup­tion pro­fes­sion­nelle pour pro­fi­ter de l’ar­ri­vée d’un en­fant. Ils sont en ef­fet au­jourd’hui à peine 4 % à uti­li­ser cette pos­si­bi­li­té. Pe­tit ré­su­mé à l’in­ten­tion des jeunes pa­rents sur ce dis­po­si­tif, ses ca­rac­té­ris­tiques et ses modes d’at­tri­bu­tion.

Com­ment ça marche ?

Si, à la nais­sance de votre pre­mier en­fant, vous vi­vez en couple, cha­cun d’entre vous peut bé­né­fi­cier de la PreParE pen­dant 8 mois maxi­mum dans la li­mite du 1er an­ni­ver­saire de votre en­fant. Vous uti­li­sez les mois de droit et les par­ta­gez entre vous comme vous le sou­hai­tez. Si vous êtes pa­rent iso­lé, vous pou­vez bé­né­fi­cier de la PreParE dans la li­mite du 1er an­ni­ver­saire de votre en­fant. A par­tir du 2e en­fant, la PreParE peut être ver­sée jus­qu’aux 3 ans de l’en­fant, et là, en­core une fois, on par­tage: chaque pa­rent ne peut prendre plus de 24 mois. Si l’un dé­cide de prendre deux an­nées pour gar­der Bé­bé, l’autre pour­ra prendre les 12 mois res­tants. Si vrai­ment on veut faire moi­tié-moi­tié, on fait 18 mois cha­cun.

Pour qui ?

Les pa­rents sa­la­riés peuvent ces­ser de tra­vailler com­plè­te­ment, ou conti­nuer à temps par­tiel. Pour ce­la, ils doivent jus­ti­fier d’au moins 8 tri­mestres de co­ti­sa­tions vieillesse dans les 2 der­nières an­nées pour un pre­mier en­fant, dans les 4 der­nières an­nées pour un deuxième en­fant et dans les 5 der­nières an­nées pour un troi­sième en­fant (et plus). Le mon­tant de la PreParE est de 390,92 € (maxi) par mois pour une ces­sa­tion to­tale d’ac­ti­vi­té (au­quel s’ajoute l’al­lo­ca­tion de base de pres­ta­tion d’ac­cueil du jeune en­fant – la Paje). Il se­ra de 252,71 € pour un congé à temps par­tiel (jus­qu’à 50 %), et de 145,78 € pour une ac­ti­vi­té jus­qu’à 80 %**. Si vous et votre conjoint choi­sis­sez de per­ce­voir la Pre- ParE pour le même mois, le mon­tant to­tal de vos deux droits se­ra li­mi­té au mon­tant d’un seul taux plein, soit 390,92 € par mois.

La PreParE ma­jo­rée

Si vous avez au moins trois en­fants à charge, vous pou­vez choi­sir de bé­né­fi­cier de la PreParE ma­jo­rée. Elle est d’un mon­tant plus im­por­tant – 638,96 € par mois – que la PreParE mais ver­sée sur une pé­riode plus courte.

Les for­ma­li­tés

Un mois avant la fin du congé de ma­ter­ni­té ou d’adop­tion (deux mois avant la prise du congé si ce­lui-ci ne dé­bute pas aus­si­tôt après le congé de ma­ter­ni­té ou d’adop­tion), en­voyez à votre em­ployeur une lettre re­com­man­dée avec ac­cu­sé de ré­cep­tion pré­ci­sant la date de dé­but et la du­rée du congé. Vous pou­vez aus­si lui re­mettre cette lettre en main propre contre dé­charge. La seule ac­ti­vi­té pro­fes­sion­nelle au­to­ri­sée pen­dant le congé est celle d’as­sis­tante ma­ter­nelle. Le père et la mère peuvent prendre leur congé en même temps s’ils ont au préa­lable rem­pli un for­mu­laire dis­po­nible au­près de la Caf.

Et si vous vous ren­dez compte que, fi­nan­ciè­re­ment, c’est trop dif­fi­cile ?

No stress : la PreParE peut être amé­na­gée en temps par­tiel, ou même stop­pée. Il suf­fit d’adres­ser la de­mande à votre em­ployeur par lettre re­com­man­dée avec ac­cu­sé de ré­cep­tion. * Pour les en­fants nés ou adop­tés avant le 31 dé­cembre 2014, on garde les an­ciennes règles. Dans ce cas, pour en connaître les mo­da­li­tés, re­por­tez-vous à la fiche « com­plé­ment de libre choix d’ac­ti­vi­té (CLCA) » sur le site de la Caf (www.caf.fr, les aides, pe­tite en­fance) ** Tous ces chiffres sont va­lables jus­qu’au 31 mars 2017. Pour res­ter in­for­més de tout chan­ge­ment éven­tuel, ren­dez-vous sur le site de la Caf (www.caf.fr, les aides, pe­tite en­fance).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.