Edu­ca­tion

On ne naît pas pa­rents, on le de­vient. Et ça ne va pas sans doutes ni in­ter­ro­ga­tions. Heu­reu­se­ment, on vous a trou­vé des lec­tures qui vont vous ai­der à en­trer dans le rôle et à as­su­rer.

Magicmaman - - Sommaire -

Les livres qu’on aime bien

Dif­fi­cile d’ad­mettre qu’une mère puisse être mau­vaise. Et pour­tant. Né­gli­gence, dés­in­té­rêt, vio­lence… cer­taines femmes laissent des ci­ca­trices pro­fondes chez leurs en­fants. Trois ques­tions à Anne-Laure Buf­fet, au­teure de Les mères qui blessent (Ey­rolles)

LES MAU­VAISES MÈRES, ÇA EXISTE VRAI­MENT ?

Dans notre in­cons­cient col­lec­tif, une mère est for­cé­ment pro­tec­trice et ai­mante. En réa­li­té, il y a plus de mères en dé­fi­cit de ca­pa­ci­té à don­ner de l’amour à leurs en­fants qu’on ne le croit. Les formes les plus fré­quentes sont la né­gli­gence, le dés­in­té­rêt, la mal­trai­tance psy­cho­lo­gique… Des com­por­te­ments in­vi­sibles, dif­fi­ciles à qua­li­fier.

MAIS ALORS, COM­MENT LES RE­CON­NAÎT-ON ?

Une mère toxique l’est en per­ma­nence. Elle ins­tille de fa­çon ré­gu­lière et ré­pé­ti­tive des in­jonc­tions qui n’ont qu’un seul but : ré­duire ou même à dé­truire son en­fant. Elle va ain­si l’at­ta­quer sur ce qui touche à son iden­ti­té, à son droit à vivre même. « Tu me dé­ranges, tu es nul, tu es un accident, tu n’au­rais ja­mais dû naître ». Ou ré­pondre sys­té­ma­ti­que­ment à ses de­mandes par un « Oui, oui, mais plus tard ».

C’EST DE LA MAL­TRAI­TANCE, ÇA ?

Oui quand c’est tou­jours plus tard, que la mère n’est ja­mais dis­po­nible, quand l’en­fant passe après tout le reste. Toutes ces pe­tites phrases n’ont qu’un ob­jec­tif : mettre l’en­fant de cô­té, mi­ni­mi­ser son exis­tence. L’en­fant a tou­jours le sen­ti­ment de dé­ran­ger, d’être en trop, et même de mettre en pé­ril l’équi­libre fa­mi­lial. S’il n’était pas là, tout irait mieux, il en est per­sua­dé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.