On ose en par­ler

Le pro­jet d'al­lon­ge­ment et d'une meilleure ré­mu­né­ra­tion du congé pa­ren­tal étu­dié par l’Union Eu­ro­péenne se­ra bien moins am­bi­tieux que la pro­po­si­tion ini­tiale. Quelle est la po­si­tion des pères sur ce congé, ma­jo­ri­tai­re­ment pris en France par les mères?

Magicmaman - - Sommaire -

Le congé pa­ren­tal, c’est aus­si pour les pa­pas… ou pas ?

En 2018, les mères fran­çaises consacrent en­core aux en­fants deux fois plus de temps que les pères. Une ma­man sur deux in­ter­rompt ou ré­duit en ef­fet son ac­ti­vi­té, contre 4 % des pa­pas. La Com­mis­sion eu­ro­péenne a donc étu­dié une pro­po­si­tion d’al­lon­ge­ment du congé pa­ren­tal à quatre mois, non trans­fé­rables entre conjoints, tout en ali­gnant sa ré­mu­né­ra­tion sur celle des ar­rêts ma­la­die. L’ob­jec­tif? In­ci­ter les pères de fa­mille à y avoir da­van­tage re­cours. En ef­fet, cer­tains hommes se ver­raient bien pou­pon­ner, al­ler au-de­là des trois jours de congé de nais­sance, des onze jours de congé pa­ter­ni­té ac­tuel­le­ment oc­troyés en France et op­ter pour un congé pa­ren­tal. Mais ils de­vront en­core pa­tien­ter pour qu’il soit

mieux ré­mu­né­ré. La ré­forme fi­na­le­ment adop­tée par les mi­nistres eu­ro­péens char­gés de l’em­ploi et des af­faires so­ciales a été consi­dé­ra­ble­ment di­luée. Pour com­men­cer, le ca­rac­tère obli­ga­toire du congé pa­ter­ni­té à la nais­sance de l’en­fant a été ou­blié. Quant au congé pa­ren­tal, il est ré­duit en Eu­rope à un mi­ni­mum d’un mois et de­mi par pa­rent et sans au­cun ni­veau de ré­mu­né­ra­tion fixé. Ac­tuel­le­ment, en France, le congé pa­ren­tal est in­dem­ni­sé à hau­teur de 396 € du­rant six mois pour chaque pa­rent pour le pre­mier en­fant, et à par­tir du deuxième en­fant du­rant vingt-quatre mois avec six mois de plus si l’autre pa­rent le de­mande. Les dis­pa­ri­tés de sa­laires entre hommes et femmes freinent ain­si dans la ma­jo­ri­té des cas le père à de­man­der un congé pa­ren­tal. Mieux ré­mu­né­rer ce congé de­meure pour­tant le meilleur moyen d’en­cou­ra­ger les hommes à le prendre. En té­moignent les ré­ac­tions de nos pa­pas lec­teurs, qui en grande ma­jo­ri­té évoquent des contraintes fi­nan­cières. Mais pas seule­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.